Publié par Magali Marc le 4 mai 2022

L’arrêt historique Roe v. Wade de 1973 reconnaît l’avortement comme un droit supposément protégé par la Constitution américaine. S’appuyant sur une fuite inédite d’un avant-projet de décision, rédigé par le Juge conservateur, Samuel Alito, daté du 10 février, Politico a révélé mardi le 2 mai que la Cour suprême envisage son annulation. Or c’est totalement faux, le Juge Alito a confirmé que la décision de permettre ou d’interdire l’avortement devrait revenir aux États comme avant 1973. Cette fuite, survient comme par hasard, six mois avant les Midterms ! Les Démocrates comptent bien en profiter pour ameuter leur base et récupérer des votes.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Brandon Morse, paru sur le site de Red State, le 3 mai.

**************

Cette fuite à la Cour suprême est arrivée juste à temps pour les Démocrates qui luttent pour unir le parti en vue des élections de mi-mandat

Alors que la gauche commence à envisager des émeutes à Washington suite à la fuite du projet de décision visant à annuler l’Arrêt Roe v. Wade, la colère qu’ils ressentent ne peut être compensée que par la joie absolue que ressentent en ce moment les politiciens démocrates et ceux qui rédigent leurs discours.



Jusqu’à présent, la gauche n’avait pas grand-chose pour unir le parti. Les Démocrates avaient tendance à s’éclipser à mesure que la radicalisation s’installait.

Même dans les villes les plus démocrates comme San Francisco, les responsables gouvernementaux démocrates ont subi des pertes.

Entre l’ouverture des frontières, la hausse de la criminalité, les tentatives de lavage de cerveau et de masquage des enfants, et une économie qui s’enfonce plus vite qu’une enclume dans la crème fouettée, les Démocrates abordaient les élections de mi-mandat avec peu ou pas d’espoir.

Mais cette fuite s’est produite et maintenant, enfin, ils ont quelque chose qui peut énergiser leur base et peut-être récupérer certains électeurs.

Cependant, cela soulève aussi quelques questions.

Par exemple, le président Joe Biden a rapidement fait une déclaration concernant cette affaire :

« Si la Cour invalide Roe, il incombera aux élus de notre nation, à tous les niveaux de gouvernement, de protéger le droit des femmes à choisir. Et il incombera aux électeurs d’élire des représentants pro-choix en novembre prochain. Au niveau fédéral, nous aurons besoin de plus de sénateurs pro-choix et d’une majorité pro-choix à la Chambre pour adopter une législation qui codifie Roe, que je m’efforcerai de faire adopter et signer. »

C’est la même Maison Blanche qui a traîné les pieds sur tous les sujets, de la production d’énergie à la sécurité des frontières, et pourtant cette déclaration contenant un plan de bataille est sortie au moment même où le mot « Roe » a été prononcé à la Cour suprême.

Comme c’est étrange … Si étrange que même le sénateur du Missouri Josh Hawley a dû poser une simple question : La Maison Blanche était-elle au courant de cette fuite avant qu’elle ne se produise ?

Les Démocrates ont l’habitude de fabriquer une crise juste avant des élections, les émeutes de Black Lives Matter étant l’exemple le plus récent.

L’objectif est simple : créer une crise qui menace les fondements de notre société, en rejeter la responsabilité sur les Républicains et voir les Américains indignés se rallier à eux pour enfin y mettre fin.

Bien sûr, le problème s’estompe dès que la fumée de l’élection se dissipe, mais il peut être ravivé juste à temps pour la prochaine élection.

Les Démocrates n’avaient rien.

Ils n’ont pas pu relancer Black Lives Matter, qui est actuellement embourbé dans des procès et des scandales au plus haut niveau. Le mouvement semble avoir atteint son objectif et avoir suivi son cours.

Mais s’il y a une question pour laquelle la gauche est prête à perdre tout sens de la raison et de la bienséance, c’est bien l’avortement.

C’est un sujet qui met la gauche tellement en colère que les militants commencent à jeter des bocaux pleins de leurs excréments.

Des manifestations peuvent être créées à partir de ce sujet. L’avortement n’est pas seulement l’un des passe-temps favoris de la gauche, c’est un point de ralliement prêt à l’emploi lorsqu’ils ont besoin de quelque chose pour ameuter les électeurs.

Le timing de cette fuite donne l’impression que ce n’est pas un accident. La gauche avait besoin de quelque chose pour dynamiser sa base, et voici que surgit la question de l’avortement comme par magie.

Nous devons découvrir qui a divulgué le projet de décision et à qui il a été divulgué.

Je parie qu’il a été diffusé à bien d’autres endroits que Politico.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources :

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

5
0
Merci de nous apporter votre commentairex