Publié par Christian Larnet le 11 juin 2022
Allemagne : lors d’une Gay Pride, des homosexuels ont été attaqués par une bande « d’origine méridionale »

La journaliste Armilla Brandt a signalé qu’une agression homophobe s’est produite à Karlsruhe, ville située sur la rive du Rhin, durant une Gay pride.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Le 5 juin au soir, une attaque homophobe s’est produite dans le parc du château, à l’issue de la Gay pride de Karlsruhe. Vers 22h10, une personne portant un drapeau arc-en-ciel a été entourée, insultée et battue par une bande. Le drapeau lui a été arraché et brûlé.

Lorsque d’autres participants se sont précipités à la rescousse, ils ont été sauvagement attaqués. Selon le rapport de police, il y a eu « plusieurs blessés légers ». Des personnes ont été « tirées par les cheveux et amenées au sol où elles ont été frappées et battues ». Une personne de 27 ans a été emmenée à l’hôpital en ambulance, d’autres personnes ont été « inspectées sur place par les équipes de secours. »

Cependant, affirme la journaliste, qui était sur place, le communiqué de la police a minimisé la violence de l’agression – tout en précisant que « les recherches n’ont pas permis de retrouver le groupe de jeunes hommes et femmes d’apparence méridionale ».

Le communiqué de presse de la police (1) semble « juste trop ridicule » au vu de l’ampleur de l’attaque, accuse la journaliste. Les victimes ont subi des traumatismes dûs aux coups, des commotions cérébrales et des fractures.

La police criminelle a pris en charge la suite de l’enquête, selon le rapport de police.

Selon un témoin oculaire, la police a laissé les assaillants – un groupe de 20 à 25 personnes – « poursuivre leur agression sans contrôle. » De peur de paraître raciste ?

« La police, appelée à la rescousse, a réagi de manière extrêmement inappropriée à la situation », a écrit Brandt sur Twitter, ajoutant que « malgré une présence policière d’au moins 10 véhicules, seuls 9 policiers sont sortis et se sont occupés des personnes attaquées. » À cela s’ajoutent des insultes hostiles proférées par les services d’urgence. Selon Brandt, l’affirmation « Vous n’en avez pas encore assez » aurait été lancée.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

  1. https://www.presseportal.de/blaulicht/pm/110972/5240203

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous