Publié par Guy Millière le 16 juin 2022

Les résultats du premier tour des élections législatives français sont conformes à ce à quoi je m’attendais et permettent aisément de deviner ce que sera la prochaine Assemblée nationale.

Le conglomérat informe de centre gauche soutenant Emmanuel Macron aura la majorité absolue ou en sera très proche, et pourra compter pour faire l’appoint sur ce qui restera des Républicains (pas grand-chose). L’opposition sera constituée par le conglomérat de gauche extrême rassemblé derrière l’islamo-gauchiste Mélenchon. Le Rassemblement National obtiendra un nombre de parlementaires assez grand pour que Marine Le Pen ne sombre pas, mais trop petit pour compter. C’est ce que Marine Le Pen voulait. Reconquête n’aura aucun député et est désormais un groupuscule quasiment mort. C’est ce que Marine Le Pen voulait aussi. Les abstentions atteignent un niveau record.



L’avancée de la France vers l’euthanasie se confirme. Cela n’a rien pour me surprendre.

Un Président élu sans programme et sans adhésion de la population va continuer à gouverner sans programme et sans adhésion de la population et à faire que l’avancée vers l’euthanasie se poursuive et s’accentue, car c’est sa tâche.

Economiquement, la France va très mal. Elle va aller plus mal encore. L’inflation résultant de la mise en circulation de milliards d’euros dans une période de récession a changé les prises de décisions économiques et conduit à une récession, et le terme économique adéquat pour décrire ce qui vient n’est pas stagflation (stagnation en contexte d’inflation), mais slumpflation (récession en contexte d’inflation). Le nombre de pauvres va s’accroitre. Des gens qui n’avaient plus d’argent le 20 de chaque mois n’auront plus d’argent le 15 de chaque mois. Je ne sais s’il y aura une nouvelle révolte façon gilets jaunes, car les gilets jaunes ont été écrasés avec une violence impitoyable, et le désespoir et la résignation des plus misérables sont là, installés, mais les conditions potentielles d’une nouvelle révolte seront vite réunies.

Si une révolte devait avoir lieu, elle ne servirait de toute façon à rien, car strictement personne désormais au sein de la classe politique française ne propose des idées économiques à même de redresser la situation. La France est profondément étatiste et socialiste, et elle va l’être de plus en plus. Elle va être, en outre, de plus en plus islamique, car l’immigration venue du monde musulman va se poursuivre, avec l’assentiment de Macron et celui de Mélenchon. La délinquance, qui découle, va continuer à s’accroitre. Les zones de non-droit (il y en a plus de sept cents dans tout le pays) vont continuer à grandir. La part des dépenses publiques consacrée à la redistribution (30%) va continuer à monter en pourcentage, car les immigrants venus du monde musulman arrivent en général sans aucun capital humain, et vivent d’assistance. Bien que les prélèvements obligatoires français soient les plus élevés du monde développé (44,3 % du PIB), ils ne suffisent pas à financer les dépenses publiques qui sont elles-mêmes les plus élevées du monde développé (59,2% du PIB). L’endettement du pays, qui a augmenté de vingt pour cent en cinq années de présidence Macron va encore s’accroitre. Les intérêts de la dette que l’Etat doit payer tous les ans vont devenir écrasants dès que les taux d’intérêt remonteront, ce qui ne va pas tarder (les taux négatifs ou nuls sont une absurdité économique intenable).

L’écologisme ambiant va s’accentuer, et ajouter aux prélèvements obligatoires écrasants et à l’insécurité galopante des règlementations, des restrictions multiples et asphyxier ce qui ne l’est pas encore.  Et cela va faire exploser les coûts de transaction français, qui sont eux-mêmes déjà les plus élevés du monde développé.  Le béton va couler à flots dans les rues et les embouteillages délibérément créés vont se multiplier. Les zones 30 km/h vont se multiplier aussi, et seuls ceux qui roulent en voiture à 3 heures du matin pourront atteindre cette vitesse extrême, et s’ils la dépassent, recevoir une contravention d’un montant très élevé qui amoindrira encore leur niveau de vie déjà très bas.

La France Insoumise, dont les idées marxistes conduiraient à ruiner la France plus vite encore que la sinistre équipe au pouvoir, attend son heure. Chaque musulman supplémentaire naturalisé est potentiellement un électeur de plus pour elle, chaque lycéen au cerveau lessivé par des professeurs marxistes est aussi potentiellement un électeur de plus pour elle.

Il n’y a en France aujourd’hui, non, plus aucun défenseur politique du libre marché, de la libre entreprise, de la déréglementation et d’une baisse profonde des impôts (sur ces points, le Rassemblement National a des positions proches de celles de Mélenchon, et Reconquête, qui aura du mal à survivre, est très étatiste).

En politique étrangère, ce n’est pas mieux. Emmanuel Macron a des positions que Boris Johnson a qualifiées récemment de “répugnantes”, à juste titre : Macron a dit qu’il ne fallait “pas humilier la Russie” et reste prêt à se courber poliment devant le dictateur criminel Poutine en le récompensant pour ses crimes. Ses positions sur ce plan sont, malgré tout, moins indignes que celles de Mélenchon, Marine Le Pen, Éric Zemmour, ce qui en dit long sur la classe politique française.

Les admirateurs du dictateur criminel Poutine sont légion. Les dernières traces d’éthique en politique étrangère sont en train de s’effacer. Un pays sans valeurs éthiques est un pays à la dérive et condamné à sombrer, et la France devient un pays sans valeurs éthiques, et elle est en train de sombrer, ce qui, en contexte d’avancée vers l’euthanasie ne change pas quoi que ce soit.

Quand je regarde la télévision française, quand j’écoute la radio française, je vois et j’entends des journalistes et des commentateurs qui décrivent en ce moment les crimes commis par l’armée russe en Ukraine de manière pertinente, mais la quasi-totalité d’entre eux se garde de souligner ce qui différencie une démocratie d’un régime autoritaire ou totalitaire. 

Il n’est pas étonnant, dans le contexte français, que seule une minorité de personnes restent capables de distinguer la vérité du mensonge et le bien du mal. Et il n’est pas étonnant qu’une majorité de Français puissent tenir des discours cyniques, parfois odieux.

Je me suis battu en France pendant quatre décennies pour défendre vérité, liberté, dignité de l’être humain, libre marché et libre entreprise, et pour faire reculer les idées fausses et le mensonge. J’ai fini par comprendre que c’était quasiment peine perdue.

J’écris encore en français, car je sais qu’il y a des Français qui désespèrent, souffrent, et veulent disposer de repères et de moyens de connaitre et de comprendre. C’est la seule raison qui me conduit à utiliser encore la langue française.

Aux Etats-Unis, mon pays désormais, l’administration Biden fait des ravages et j’y reviendrai dans un prochain article, mais il reste dans le peuple américain des valeurs éthiques.

Nul ou presque aux Etats-Unis ne dirait ou n’écrirait les monstruosités abjectes que je peux entendre ou lire, parfois, dans le contexte français. Nul ou presque aux Etats-Unis ne ferait l’apologie de criminels contre l’humanité, et le judéo-christianisme reste suffisamment fort pour qu’on n’ait pas une compassion à géométrie variable et pour qu’il y ait encore du respect pour l’être humain, quelle que soit son ethnie, sa religion, son appartenance nationale. Un signe : les églises et les synagogues sont pleines.

Il existe encore aux Etats-Unis assez de compréhension des règles économiques de base pour qu’une majorité de la population rejette étatisme et socialisme : l’administration Biden est, je le pense, un accident frauduleux dans l’histoire américaine.  

Il existe aux Etats-Unis assez de lucidité pour qu’une majorité de la population comprenne que les discours émanant de la dictature russe sont de la propagande bonne pour la poubelle, et que les discours venant de l’Ukraine sont essentiellement porteurs de vérité parce que l’Ukraine n’est pas une dictature, ce qui a pour implication qu’un discours faux peut y être contredit.

J’aimerais que les valeurs éthiques retrouvent leur place en France. J’aimerais que les monstruosités y deviennent inaudibles et que la compassion n’y soit plus à géométrie variable. J’aimerais que la compréhension des règles économiques de base et la lucidité y fassent leur retour. Je crains qu’il soit trop tard. Je le dis avec tristesse. J’aimerais me tromper. J’ai fait ce que j’ai pu.

J’ai participé dimanche 12 juin à Los Angeles à un grand colloque international sur la propagande, organisé par l’American Freedom Alliance, l’un des deux think tanks dont je suis Senior Fellow. J’étais l’un des orateurs. Les vidéos des interventions seront disponibles d’ici dix jours (en anglais, bien sûr). J’écrirai un article sur ce colloque. Je l’écrirai pour ceux qui veulent comprendre comment fonctionne la propagande, quelles sont ses sources, ses procédés, ses buts.

Ceux qui ne veulent pas comprendre et qui sont en extase devant la propagande d’une dictature criminelle pourront passer leur chemin et trouver leur propagande favorite en version originale sur le site kremlin.ru. Ils peuvent aussi aller sur stratpol.com, en direct de Moscou.

Les islamistes se tournent vers La Mecque. Les admirateurs de Poutine se tournent vers Moscou, et y font quelquefois des pèlerinages. Ils peuvent même se rendre au mausolée de Lénine, le premier dictateur totalitaire et le premier criminel de masse du vingtième siècle, l’homme sans qui Poutine ne serait pas ce qu’il est, le père spirituel de tous les criminels contre l’humanité du vingtième siècle, Adolf Hitler inclus.  Cela vaut le voyage quand on admire Poutine.

Les amis de la liberté se tournent vers les Etats-Unis. S’ils étaient plus nombreux en France, et s’ils trouvaient dans ce que les Etats-Unis ont de meilleur une source d’inspiration, la France ne serait pas à l’agonie.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

147
0
Merci de nous apporter votre commentairex