Publié par Magali Marc le 22 juin 2022

Le mouvement transgenre aux États-Unis bénéficie de l’appui du président Biden qui a pris des mesures visant à protéger l’affirmation du genre chez les mineurs, présumant que les «enfants» ont des préférences sexuelles. Sauf que les Démocrates, et même Hillary Clinton tirent à présent la sonnette d’alarme car ils se rendent compte que l’appui du Parti Démocrate au mouvement gauchiste en faveur des droits des transgenres, une petite minorité aux USA, pourrait leur coûter non seulement les midterms de novembre 2022, mais aussi la présidentielle de 2024.

Pour les lecteurs de Dreux, j’ai traduit l’article de Joel B. Pollak*, paru sur le site de Breitbart, le 21 juin.

*****************************

Le transgenrisme fait perdre des appuis au Parti Démocrate et risque de causer sa défaite

Le transgenrisme commence à diviser les Démocrates, qui vont devoir tenir compte lors des midterms de 2022 et de l’élection présidentielle de 2024 du fait que la gauche « woke » a pris le contrôle du parti, de la Maison Blanche et même de l’armée, mais que l’ensemble des Américains au pays continue de le rejeter. De nombreux Américains, sinon la plupart, sont prêts à tolérer les hommes et les femmes biologiques qui veulent vivre en tant que femmes et hommes, respectivement. Et peu s’opposeraient à ce qu’on appelle un individu transgenre par le pronom qu’il a choisi (du moins au singulier).La Cour suprême a statué en 2020 dans l’affaire Bostock v. Clayton County que la loi sur les droits civils de 1964 interdit toute discrimination sur le lieu de travail fondée sur la sexualité ou l’identité transgenre. L’opinion majoritaire a été rédigée par le juge Neil Gorsuch – un candidat nommé par Trump, rien de moins.Bien que de nombreux conservateurs aient exprimé des doutes sur l’opinion du Juge Gorsuch, il n’y a pas eu de réaction politique, peut-être parce qu’il n’y a eu presque aucun impact : la population transgenre étant minuscule, et la plupart des gens ont simplement haussé les épaules.



Toutefois, le mouvement transgenre veut aller bien plus loin que la simple acceptation et la tolérance ou que la fin de la discrimination contre une minuscule minorité. Il cherche à redéfinir ce que le genre lui-même signifie pour le reste de la population, et à convaincre les Américains qu’il n’existe aucun lien entre le sexe biologique et le genre.

Le mouvement transgenre veut faire cela en dépit du fait scientifique plutôt évident du dimorphisme sexuel et de la réalité anthropologique selon laquelle de nombreuses langues – contrairement à l’anglais – attribuent un genre non seulement aux personnes, mais aussi aux objets inanimés.Pour déconstruire le genre, les militants commencent par les enfants. Dans la plupart des cas, ce n’est pas parce qu’ils veulent préparer les enfants à avoir des relations sexuelles. Ils essaient plutôt de les endoctriner pour des raisons politiques, comme l’a récemment fait remarquer Abigail Shrier, auteure du livre «Irreversible Damage» (en français Dommages irréversibles), sur Twitter :

« J’ai constaté que la plupart des militants ne souhaitent pas avoir une relation sexuelle avec les enfants. Ils veulent arracher l’enfant à sa famille et supplanter les valeurs de celle-ci par les leurs. C’est assez grave ».

Le mouvement transgenre n’a pas seulement un allié à la Maison Blanche : la Maison Blanche au complet constitue son avant-garde.

– C’est Jen Psaki, lorsque’elle était l’Attachée de presse de la Maison Blanche, qui a popularisé l’expression « ne dites pas gay » pour décrire – et déformer – une loi adoptée en Floride qui interdit l’enseignement de la sexualité et du genre aux enfants de troisième année (équivalent du Ce2 français) ou moins.

C’est le président Joe Biden qui a signé la semaine dernière un décret interdisant la « thérapie de conversion » pour les enfants, après avoir approuvé les médicaments ou la chirurgie « d’affirmation du genre » pour les mineurs. Tout au long de son mandat, l’Administration Biden a utilisé l’expression « enfants LGBTQI+» ou des variantes de celle-ci, présumant toujours que les «enfants» d’un âge indéterminé ont une idée de leur préférence sexuelle, ou que les pensées pré-pubères concernant le genre doivent être prises au sérieux.

Comme l’a noté le blogueur Andrew Sullivan, cela rend la vie plus difficile, et non pas plus facile, pour les adolescents homosexuels. Et cela provoque l’indignation de nombreux parents, furieux que leurs enfants soient exposés à des notions de sexualité, voire de pornographie.

Les Démocrates qui s’inquiètent de la capacité de leur parti à remporter les futures élections – après la révolte des électeurs, y compris des Latinos, qui ont destitué le Procureur Chesa Boudin à San Francisco [à cause de son indulgence envers les criminels] – tirent la sonnette d’alarme. L’ex-candidate à la présidence du parti, Hillary Clinton, a suggéré qu’il risque gros en suivant le mouvement transgenre sur une voie radicale qui pourrait causer sa défaite. Sa déclaration est d’autant plus surprenante, qu’en 2008, elle était considérée comme plus favorable aux transsexuels que le Sénateur Barack Obama (Démocrate de l’Illinois).Jusqu’à présent, peu de gens ont porté attention à ce qu’elle disait. Mais après la révocation du procureur de San Francisco, au début du mois de juin, le Parti Démocrate a décrété que les villes « progressistes » n’avaient pas de problème de criminalité et que c’était plutôt les États républicains qui avaient un problème de violence. La défaite qu’ils s’apprêtent à subir lors des élections de mi-mandat au Congrès en novembre, pourrait obliger les Démocrates à revoir leur indulgence envers un mouvement radical dont l’orientation idéologique fondamentale est en contradiction avec les électeurs et avec l’ensemble du pays que ses candidats souhaitent représenter.

* Joel B. Pollak est Rédacteur en chef de Breitbart News.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Breitbart

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

3
0
Merci de nous apporter votre commentairex