Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 juin 2022
Selon Associated Press, plus d’un million d’électeurs ont quitté le parti Démocrate vers le GOP

Un changement politique commence à s’opérer à travers les États-Unis : des centaines de milliers d’électeurs de banlieue qui avaient contribué à la progression du Parti Démocrate ces dernières années deviennent Républicains.



Plus d’un million d’électeurs dans 43 États sont passés au parti républicain au cours de l’année dernière, selon les données d’inscription des électeurs analysées par l’Associated Press. Ce chiffre, qui n’avait pas été communiqué auparavant, reflète un phénomène qui s’est produit dans pratiquement toutes les régions du pays : États démocrates, républicains, grandes villes et petites localités – depuis que Joe Biden est président.

Pourquoi cette information est-elle importante ?

  • Parce qu’elle vient d’Associated Press, une agence corrompue car elle a un biais pro-Démocrate.
  • Parce que cela confirme mes impressions, et celle de nombreux observateurs, et ce ne sont que des analyses, des spéculations. Là, nous avons une confirmation.

Ce changement n’est nulle part aussi prononcé – et dangereux pour les Démocrates – que dans les banlieues, où les électeurs bien éduqués de la classe-moyenne ont voté contre Donald Trump en 2020 – je ne parle pas ici de fraude, mais de la tendance générale qui a été constatée par les analyses détaillées des résultats.

Et ce revirement est devenu très visible lors des dernières élections spéciales au Texas, dans une région qui vote Démocrate depuis 150 ans ! La Républicaine Mayra Flores a battu le candidat Démocrate pour un siège au Congrès, dans une région à majorité hispanique du sud du Texas, lors d’une élection spéciale.

  • Au cours de l’année dernière, beaucoup plus de personnes sont passées au parti républicain dans les comtés de banlieue, de Denver à Atlanta, en passant par Pittsburgh et Cleveland.
  • Les Républicains ont également gagné du terrain dans les comtés autour des villes de taille moyenne comme Harrisburg (Pennsylvanie), Raleigh (Caroline du Nord), Augusta (Géorgie) et Des Moines (Iowa).

1,7 million d’électeurs passés en revue

AP a examiné près de 1,7 million d’électeurs qui ont changé d’affiliation dans 42 États pour lesquels il existe des données sur les 12 derniers mois, selon L2, une société de données politiques. L2 utilise une combinaison des registres électoraux des États et de la modélisation statistique pour déterminer l’affiliation à un parti, ce qui signifie que les personnes qui ont changé d’affiliation comprennent à la fois celles qui ont officiellement changé leur inscription et celles qui, selon L2, ont changé de parti.

Bien que les changements de parti ne soient pas chose rare aux Etats-Unis, les données montrent un net renversement de tendance par rapport à la période où Trump était au pouvoir, lorsque les Démocrates bénéficiaient d’un léger avantage dans le nombre de changements de parti à l’échelle nationale.

  • Au cours de l’année dernière, environ deux tiers des 1,7 million d’électeurs qui ont changé d’affiliation sont passés au parti républicain.

La migration générale de plus d’un million d’électeurs, qui ne représente qu’une petite partie de l’électorat américain, ne garantit pas un succès généralisé des Républicains lors des élections de mi-mandat de novembre, qui détermineront le contrôle du Congrès et de dizaines de postes de gouverneurs. Les Démocrates espèrent que la décision de la Cour suprême, vendredi, d’annuler l’arrêt Roe v. Wade dynamisera leurs partisans, en particulier dans les banlieues, avant les élections de mi-mandat.

Le plus grave est qu’à environ quatre mois des élections, les Démocrates n’ont pas de stratégie claire pour faire face à la faible popularité de Biden, ses résultats catastrophiques, et à la crainte écrasante des électeurs que le pays aille dans la mauvaise direction.

Les Républicains n’ont pas eu besoin de proposer des solutions politiques, le GOP se contente de travailler efficacement pour capitaliser sur les lacunes de l’administration Biden.

La publication de ce rapport a généré près de 8 000 commentaires sur Yahoo News, un média démocrate : visible signe de panique.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : https://news.yahoo.com/more-1-million-voters-switch-040817454.html

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

2
0
Merci de nous apporter votre commentairex