Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 juillet 2022
Au secours, ils sont fous ! Un camp de l’Ohio héberge des enfants avec des transgenres – sans rien dire aux parents

Un camp religieux de l’Ohio héberge des enfants dès l’âge de 8 ans en fonction de leur identité sexuelle, et les parents ne seront pas informés si un conseiller ou un campeur transgenre se trouve dans la cabine de leur enfant, selon le site internet du camp.



Le Camp Akita, une mission de la First Community Church basée à Columbus, accueille des camps pour les enfants à partir du CP, avec des options de nuit pour les enfants à partir du CE2. Les moniteurs sont affectés aux cabines en fonction de leur identité sexuelle, a déclaré l’organisation, ajoutant que les parents ne connaîtront pas le nom des moniteurs.

  • À la question « Serai-je averti si un conseiller transgenre se trouve dans la cabine de mon enfant ? Le Camp Akita a déclaré que « les familles ne seront pas informées des noms, des antécédents médicaux ou de toute autre information personnelle concernant les Conseillers de leur enfant avant, pendant ou après leur session. »
  • La même politique s’applique aux enfants transgenres qui fréquentent le camp, et les enfants peuvent choisir de changer de cabine pendant le camp sans que les parents en soient informés.

Le Camp Akita, qui est l’un des plus de 2 400 camps accrédités par l’American Camp Association, a déclaré que d’autres camps ont des politiques similaires concernant les transgenres.

D’ici l’année prochaine, le camp prévoit d’avoir une cabine réservée aux hommes et aux femmes, ce qui, selon le camp, « est une bonne option pour les campeurs qui préfèrent se retrouver avec des enfants d’un autre sexe, les campeurs qui s’identifient comme non binaires, les campeurs qui veulent se retrouver avec un ami non binaire, ou les campeurs qui pensent que c’est la meilleure solution pour une raison quelconque ».

Cependant, les enfants qui s’identifient comme transgenres peuvent dormir où ils le souhaitent.

Sur son site web, le camp déclare qu’il cherche à suivre Jésus, mais que le christianisme n’est pas le seul mode de vie.

« Bien que nous cherchions à suivre la voie de Jésus, nous reconnaissons le christianisme comme l’un des nombreux chemins vers le Divin et nous affirmons les personnes de toutes les traditions spirituelles ou sans tradition », écrit le Camp Akita dans sa déclaration sur la diversité, l’équité et l’inclusion.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : https://www.campakita.org/mission

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

2
0
Merci de nous apporter votre commentairex