Publié par Jean-Patrick Grumberg le 16 juillet 2022
Le pape François dit à Joe Biden : « Non, vous ne pouvez pas être catholique et pro-avortement »

« Le président américain Joe Biden devrait consulter son évêque ou son curé au sujet de l’incohérence de sa position sur l’avortement », a déclaré le pape François.



Dans une interview diffusée aux États-Unis le 11 juillet sur Univision, le plus important réseau de télévision en langue espagnole, le pape a été interrogé sur son opinion concernant le soutien continu du président Biden à l’avortement.

« Je m’en remets à sa conscience et je lui demande de parler de cette incohérence à son évêque, à son pasteur, à son curé », a-t-il déclaré.

« Tant d’un point de vue spirituel que scientifique, la vie commence dès la conception » – Pape François

Le pape a déclaré (1) dans l’interview accordée aux journalistes mexicains de Televisa Univisión que, tant d’un point de vue spirituel que scientifique, la vie commence dès la conception, et que quiconque le nie ne peut pas se dire catholique de manière cohérente. Il a ajouté que les enfants à naître méritent la dignité de la vie.

Catholic News Agency rapporte :

Lors d’une interview avec Univisión et Televisa diffusée le 12 juillet, le Pape François a parlé de l’avortement et de la position de Biden, après avoir été interrogé sur l’opportunité d’admettre à la Sainte Communion les politiciens qui promeuvent l’avortement légal.

Le Saint-Père a affirmé qu’il existe des données scientifiques qui montrent que « un mois après la conception, l’ADN du fœtus est déjà là et les organes sont alignés. Il y a une vie humaine ».

« Est-il juste d’éliminer une vie humaine ? » a-t-il ensuite demandé.

Quant à la défense de l’avortement par le président américain, le pape François a déclaré qu’il s’en remettait à la « conscience » de Biden.

« Laissez [Biden] parler à son pasteur de cette incohérence », a déclaré le pape.
Bien que catholique, M. Biden a soutenu à plusieurs reprises le droit à l’avortement, malgré l’enseignement de l’Église selon lequel la vie humaine doit être respectée et protégée dès la conception.

Cependant, répétant ce qu’il avait déjà dit auparavant au sujet des évêques déclarant un homme politique inapte à recevoir la communion, le pape François a déclaré que les évêques devaient se concentrer sur le soin pastoral de leur peuple plutôt que sur la condamnation publique.

« Quand un berger laisse la pastorale de côté, ou n’a pas une pastorale mature, cela crée un problème politique. C’est là que réside toute la confusion », a déclaré le pape.

Le pape a également été interrogé sur la récente visite à Rome de la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, qui aurait reçu la communion à la messe dans la basilique Saint-Pierre, alors qu’elle en était empêchée dans son archidiocèse de San Francisco.

En mai, l’archevêque de San Francisco, Mgr Salvatore J. Cordileone, a déclaré que Mme Pelosi ne serait pas « admise » à la communion tant qu’elle n’aurait pas publiquement répudié son « soutien au ‘droit’ à l’avortement » et tant qu’elle ne se serait pas confessée et absoute « pour sa coopération à ce mal ».

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi Pelosi a été autorisée à recevoir la communion au Vatican, le pape a noté qu’elle continue à recevoir l’Eucharistie à Washington, D.C., également.

« La situation pastorale n’est pas clairement expliquée », a-t-il déclaré. « Et je répète ce que j’ai dit au début : Lorsque la dimension pastorale est perdue, cela crée un problème politique. Et ce n’est pas facile. Mais pour moi, c’est la grande réponse : Quand la dimension pastorale est perdue, cela crée un problème politique. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. https://www.catholicnewsagency.com/news/251772/pope-francis-incoherence-biden-supports-abortion-rights?utm_campaign=CNA%20Daily&utm_medium=email&_hsmi=219472061&_hsenc=p2ANqtz-_xNM-gjMU3XmrazRkRJlKQDZRB2T8dPEsoWkUFgcugxMypbp_kOPxWsCprZLfHsbSXuktO6U8KldV7Nm2UuDggCW5fnQ&utm_content=219472061&utm_source=hs_email

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

4
0
Merci de nous apporter votre commentairex