Publié par Magali Marc le 15 juillet 2022
Première journée désastreuse de Joe Biden en Israël

Dès le premier jour de son voyage en Israël, Joe Biden s’est montré confus et incertain dans sa démarche. Il s’est gravement trompé en parlant de sa visite éventuelle au Yad Vashem (qu’il a mal prononcé) et dans son commentaire concernant l’Holocauste. Il a aussi carrément menti en ce qui a trait au rôle qu’a joué Donald Trump au Moyen-Orient, avec les Accords d’Abraham. Même s’il prévoit de rétablir l’Accord sur le nucléaire avec l’Iran, il a déclaré qu’il ne permettra pas à l’Iran de devenir une puissance nucléaire*. Il doit rencontrer Mahmoud Abbas vendredi, le 15 juillet. Son Administration s’est engagée à fournir 235 millions de dollars d’aide aux « Palestiniens » dont les deux tiers iront à l’UNWRA, l’agence de l’ONU pour les « réfugiés palestiniens », rétablissant ainsi une partie de l’aide supprimée par Donald Trump.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article d’Andrea Widburg, paru sur le site d’American Thinker, le 14 juillet.

************************

Le premier jour embarrassant de Joe Biden en Israël

Il peut être amusant d’observer les gaffes, les maladresses, la démence et les mensonges de Joe Biden, mais il est surtout extrêmement inquiétant de constater que l’homme à la tête du gouvernement américain est un menteur foldingue qui ne cesse d’empirer.

Le premier jour de son voyage en Israël n’a pas fait exception. Biden était confus, il s’est traîné les pieds, il s’est gravement trompé sur l’Holocauste et, bien sûr, parce que c’est Joe Biden, il a offert un mensonge grotesque sur le rôle qu’a joué Donald Trump au Moyen-Orient. Joe Biden est à un stade de son déclin qui m’est tristement familier. Ma mère a passé sa dernière décennie dans une très belle communauté de retraités, mais la triste réalité est que les gens ne quittaient cette communauté que d’une seule manière (les pieds devant, comme on disait). Ce qui était déconcertant, c’est que, si vous étiez là aussi souvent que moi au fil des ans, vous pouviez savoir quels pieds commençaient à pointer vers cette porte.



Les pieds de Joe Biden sont en train de pointer vers la sortie alors que les handicaps dus à sa sénilité (qui le rattrapent) commencent à prendre le dessus lors de ses apparitions publiques. Tout d’abord, il y a cette démarche fragile et traînante (et son sursaut de surprise lorsque le salut à la trompette a retenti). Mais le bien-être physique n’est qu’un facteur parmi d’autres. Celle de M. Biden suggère que son corps vieillit mal, mais cela ne signifie pas qu’il est mentalement déficient. Ce qui suggère une déficience mentale, c’est son incapacité à éviter les gaffes.

Par exemple, il est tout simplement impossible de déguiser sa référence à « la vérité et l’honneur de l’Holocauste ». Je suppose qu’il a mal lu l’expression « la véritable horreur de l’Holocauste » mais, si son cerveau fonctionnait, il n’aurait jamais commis une erreur aussi profondément choquante. N’oublions pas non plus que Joe travaille dur pour rétablir l’Accord sur le nucléaire avec l’Iran qui garantirait que l’Iran devienne un État nucléaire pleinement armé – et un État, de surcroît, ouvertement engagé dans la destruction génocidaire d’Israël.

Le fait qu’il parle ensuite de son engagement à éviter un holocauste est une insulte tellement méprisante qu’on en reste sans voix.

Mais Joe Biden n’avait pas fini. Au cours d’une interview avec un journaliste israélien, il avait plusieurs arguments bizarres à faire valoir et un argument honteusement malhonnête.

L’une des choses les plus troublantes qu’il a dites est que l’Amérique pourrait soutenir l’Ukraine pendant des années – puis, lorsque l’intervieweur, surpris, a répété cela, il l’a accusée de mettre des mots dans sa bouche.

C’était une double gaffe, à la fois parce que l’idée d’envoyer l’argent des contribuables au gouvernement corrompu de l’Ukraine pendant des années est effroyable et parce que cette interaction a montré que son cerveau perd les informations d’une seconde à l’autre.

Il a cependant très gentiment qualifié le Parti Républicain de « méga parti » [ NdT: au lieu de MAGA Party ]. Je peux imaginer que beaucoup de gens vont vouloir appuyer un « méga parti » plutôt qu’un Parti Démocrate qui détruit l’économie américaine et mène une guerre vicieuse contre des normes culturelles remontant à la préhistoire (les hommes sont des hommes et les femmes sont des femmes ; vive la différence !) Et puis il y a eu le gros mensonge.

Donald Trump a fait deux choses extraordinairement importantes au Moyen-Orient.

1) La première a été de freiner les demandes scandaleuses des « Palestiniens ». Toutes les administrations précédentes, chaque fois que les « Palestiniens » disaient « non » à une bonne offre, l’a rendaient plus attrayante, afin de les encourager à continuer de dire « non. »

Donald Trump avait une stratégie différente. Lorsque les « Palestiniens » lui ont dit « non », il a commencé à enlever des avantages de son offre. S’il avait eu plus de temps (c’est-à-dire un second mandat), il aurait probablement obtenu des concessions.

2) Deuxièmement, Donald Trump a initié les Accords d’Abraham, dont Israël et ses voisins continuent à récolter les fruits. Là aussi, il a retiré des choses aux « Palestiniens ». En substance, il a dit aux nations arabes qu’Israël était un allié plus utile que les « Palestiniens » violents et hargneux.

Ainsi, les nations arabes ont pu conclure des accords commerciaux et de voyage avec une nation fonctionnelle plutôt qu’avec un État terroriste.

Joe Biden, au lieu d’honorer les réalisations de Donald Trump et de promettre de s’en inspirer, a carrément menti :

« Avec la dernière Administration, nous nous sommes en quelque sorte éloignés du Moyen-Orient. »

https://twitter.com/RNCResearch/status

Donald Trump est un homme d’affaires qui sait faire la promotion de ses activités. Tout ce qu’il faisait comme président était ce qu’il y a de meilleur et de plus merveilleux. Toute personne âgée de plus de cinq ans comprend qu’il vantait ses réalisations.

Joe Biden, en revanche, est un menteur invétéré, qui fait des affirmations manifestement et substantiellement fausses, une habitude qui reflète une combinaison de sa personnalité et de ses capacités mentales déclinantes. Chaque fois qu’il ouvre la bouche, les ennemis des États-Unis (et ils sont nombreux) se lèchent les babines, tandis que ses alliés (et ils sont de moins en moins nombreux) tremblent de peur.

Il faut espérer que des élections de mi-mandat réussies, donneront aux Républicains une emprise si décisive sur le Congrès que même les RINOs devront écouter les électeurs américains, ce qui mettra un frein aux comportements les plus dangereux de Joe, que ce soit en matière de politique ou de discours.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources : Americanthinker

* https://www.newsmax.com/newsfront/biden-lapid-iran/2022/07/14/id/1078761/

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

5
0
Merci de nous apporter votre commentairex