Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 août 2022
Au secours, ils sont fous ! Les ministres de l’UE envisagent d’interdire le tourisme depuis la Russie

Les ministres des Affaires étrangères de l’UE vont examiner cette semaine un projet pour interdire aux touristes russes de se rendre en Europe.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



C’est la dernière idée lumineuse des dirigeants européens. Je les savait médiocre, j’étais en dessous de la réalité. Le projet sera étudié lors d’une réunion de deux jours débutant ce mardi à Prague. Vous avez bien lu : ces nuls vont se réunir pendant deux jours pour discuter d’interdire aux touristes russes de se rendre en Europe. Les réfugiés – vrai ou faux, no problemo. Les Russes, pas question.

Bon, certes l’idée divise les pays de l’UE, certains l’approuvant sans réserve tandis que d’autres, moins crétins, craignent qu’elle ne ferme la porte aux dissidents qui fuient la belle Russie.

Ceci étant dit, on en parle peu, les pays voisins de la Russie interdisent ou limitent déjà l’octroi de visas aux Russes, mais aucune interdiction à l’échelle européenne n’était encore en vigueur, ou envisagée.

En février, et ceci est compréhensible, l’Union européenne a restreint les visas de Russes liés au Kremlin, notamment pour les fonctionnaires, les détenteurs de passeports diplomatiques et les « chefs d’entreprise ». Mais les visas touristiques étaient toujours autorisés.

Les pays les plus demandeurs exigent que l’Occident ferme ses frontières aux touristes russes car ils soutiennent massivement la guerre. Certains dirigeants ayant déclaré qu’ils devraient « vivre dans leur propre monde jusqu’à ce qu’ils changent de philosophie ».

Visiblement, certains n’ont pas compris qu’en Russie, ne pas soutenir la guerre vous conduit droit en prison – et si des gens s’imaginent que la Russie est un pays où les citoyens peuvent critiquer le gouvernement, ce sont des clowns.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a évidemment soutenu le projet et déclaré :

« Les Russes soutiennent massivement la guerre, encouragent les frappes de missiles sur les villes ukrainiennes et [le] meurtre d’Ukrainiens. Laissons donc les touristes russes profiter de la Russie. »

Le Kremlin a réagi en qualifiant l’idée d' »irrationnelle » et en promettant des représailles. Oui bon, je me demande quel genre de représailles il peut envisager, c’est pas comme si la Russie était une destination prisée des touristes ! Elle arrive à la 15e place des pays les plus visités, très loin derrière la France, et derrière la Grèce.

La Finlande, qui possède la plus longue frontière d’Europe avec la Russie, réduira à partir de jeudi le nombre de demandes de visas touristiques russes qu’elle traite à seulement 10 % du millier de demandes habituellement reçues par jour. Pourquoi 10% et pas zéro ? Parce qu’une interdiction totale fondée sur la nationalité serait contraire à la loi finlandaise.

Je n’en démords pas : ils sont fous ! L’Europe immigrationniste, qui défend un monde sans frontière, qui ferme ses frontières ! Il y a quelques mois déjà, les chats russes avaient été interdits des compétitions internationales ! Les chats soutiennent très certainement la guerre en Ukraine et doivent être sanctionnés.

En 2018, le président Trump avait dit à Angela Merkel que se fournir en gaz russe, alors que l’Allemagne fait partie des pays de l’Otan, était de la folie furieuse. « En cas de conflit, Poutine vous fermera les robinets », avait expliqué Trump, une remarque qui avait été accueillie par les rires aux éclats des experts. Les experts rient moins aujourd’hui : c’est exactement ce que Poutine vient de faire. Et aucun journaliste ne le dira. Reconnaître que Trump a été le seul à anticiper ce qui allait se produire leur arracherait la langue.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

4
0
Merci de nous apporter votre commentairex