Publié par Mauricette le 4 août 2022
Brandon, indo-ivoirien, poignardé à mort à Garges par le frère raciste de sa petite amie d’origine algérienne

Source : Fdesouche

Mort de Brandon à Garges : le comportement violent du meurtrier présumé dénoncé par ses soeurs

[…]

Dix jours avant la mort de Brandon, une plainte avait été déposée contre son agresseur par Sabrya, l’une de ses sœurs, pour une agression physique. « Il m’a tabassée devant une école parce que j’avais invité des personnes d’origine africaine à mon anniversaire, témoigne la jeune fille de 18 ans. J’ai porté plainte après. Ce même mois, il m’a dit qu’il allait m’emmener au cimetière parce que je portais un crop top. » D’après elles, leur frère est sorti de prison depuis février. Elles soutiennent que c’était pour « proxénétisme ». Mais les menaces auraient commencé bien avant envers quatre de ses sœurs qu’il jugerait « trop libres » à son goût. Elles estiment que leur père a pu influencer l’attitude de ce dernier.[…]



Meriem se souvient que son père se mettait en rage à cause de ses vêtements qu’il considérait trop courts. « Un jour, il m’a frappé la poitrine et le ventre à cause de ça. J’en garde des cicatrices. Comme mon frère, il pense que les femmes doivent obéir à l’homme, se désole-t-elle. Il me disait : Si tu ne te mets pas avec un Algérien, je te tue. Il me reprochait aussi de faire la Française Pour elles, leur famille a fait en sorte « qu’elles grandissent dans un entre-soi communautaire ». « Pourtant, mon père est né et a grandi en France », fait remarquer l’aînée, avant de soupirer : « On reçoit des intimidations de membres de la famille pour qu’on n’en parle pas. »[…]

Avec douleur, la mère de Brandon soutient, elle, avoir pu consulter le contenu d’une audition de l’auteur du coup de couteau. Aux gendarmes, il aurait déclaré avoir eu ce geste car « Brandon n’était pas un bon musulman ».[…]

Le Parisien


27/07/2022

L’auteur du coup mortel n’est autre que le frère de sa copine. « Il n’a pas supporté cette relation car Brandon n’était pas de leur communauté. Mon fils est mort parce qu’il était noir  », accuse alors Acha, la mère de la victime, son regard brun éteint. Trois mois plus tard, cette maman lance l’association le Cœur de Brandon, afin notamment de « briser le tabou sur les couples mixtes dans les banlieues ».[…]

« En tuant Brandon, mon frère m’a tuée aussi »

Dix minutes avant le coup fatal, la jeune fille échangeait au téléphone avec Brandon. Aujourd’hui, elle a coupé les ponts avec sa famille. Elle estime que « le racisme assumé de son père » a influé sur son frère : « Ils pensent que les femmes n’ont pas de droits et qu’on doit se marier avec des Algériens. J’ai aussi des cousins qui partagent cette opinion. » Avec amertume, elle lâche : « En tuant Brandon, mon frère (qui reste présumé innocent dans l’attente du procès) m’a tuée aussi. »

Wassila connaissait son amoureux depuis la primaire. « On était toujours ensemble, remarque-t-elle. On a essayé de cacher notre relation à ma famille car on savait qu’ils ne l’auraient pas acceptée. Brandon ne l’a jamais compris. Il pensait que cela irait mieux avec le temps. » Après le brusque décès de son petit ami, Wassila a trouvé refuge auprès de ses sœurs, qui ont aussi quitté le foyer à cause de son « atmosphère irrespirable ». « J’ai été en couple mixte aussi, témoigne Meriem, l’aînée. Mon père m’a dit à l’époque : Tu veux faire la Française, comme si c’était mal. Mais je me sens française justement. Je voulais être une femme libre et indépendante. »

Une fois, elle a eu « l’audace » de lui répondre : « Si tu veux vivre comme ça, retourne au bled. » Une phrase qui a déclenché la colère de celui qu’elle appelle son « géniteur », d’ailleurs né… à Argenteuil. « Le pire, c’est que, même en Algérie, ça s’est davantage libéré sur ces questions », note-t-elle. Cette brune de 25 ans raconte « les coups » qui pleuvaient si elle ou ses sœurs osaient « fréquenter des garçons noirs ». Avec force, elle parle aujourd’hui pour éviter que d’autres filles ne souffrent en silence : « Je sais que ce rejet des couples mixtes concerne d’autres familles à Garges. »[…]

Le Parisien


29/04/2022

Le Parisien


21/04/2022

Une agression a eu lieu mercredi 20 avril 2022 en face du centre commercial Arc-en-Ciel à Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise). Un jeune homme de 19 ans est décédé après avoir reçu un coup de couteau. Selon les premiers éléments de l’enquête, il pourrait s’agir d’un différend amoureux. L’agresseur, qui a pris la fuite, est activement recherché.

Ouest-France

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

1
0
Merci de nous apporter votre commentairex