Publié par Magali Marc le 11 août 2022
Donald Trump doit absolument être le candidat du GOP en 2024

Les répercussions du raid du FBI à Mar-a-Lago se sont fait sentir rapidement : le lendemain, les candidats endossés par Donald Trump ont remporté haut la main les primaires républicaines, certains conservateurs qui n’appréciaient pas particulièrement l’ex-Président, sont maintenant de tout cœur avec lui, et Donald Trump, plus populaire que jamais pulvérise les records de collecte de fonds.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Ted Noel, paru sur le site d’American Thinker, le 10 août.

******************************

Donald Trump doit être le candidat républicain de 2024

J’ai écrit dans deux articles que Donald Trump ne devrait pas être le prochain candidat républicain à la présidence.

J’avais l’intention d’écrire un essai en contrepoint vantant les mérites de Donald Trump comme pour me faire l’avocat du diable. Mais depuis que l’inspecteur Javert Wray a autorisé le raid du FBI à la résidence de Donald Trump en Floride, sans aucun doute avec l’approbation enthousiaste du Grand Inquisiteur Torquemada Garland, cet exercice a perdu sa saveur académique.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Je suis plutôt porté à faire l’éloge de Donald Trump en tant que candidat nécessaire pour le Parti Républicain afin de s’opposer à n’importe quelle chimère infernale qu’Achéron lui livrera.
Au cas où vous vous poseriez la question, je suis fou de rage.

Il est temps d’enterrer le Parti « Démocrate ». Et Donald Trump est le croque-mort qu’il nous faut.

Commençons par la justification (c’est-à-dire l’excuse) du raid du FBI. Le Président Trump aurait abusivement emporté avec lui divers documents classifiés ou soumis au Federal Records Act. Cela le rendrait coupable de violation de l’article 2071 du Code des États-Unis. Cela le rendrait donc inéligible pour se présenter en 2024.

Mais c’est une illusion.

18 U.S.C. § 2071 ne s’applique pas à la présidence.

Ce document a été écrit pour répondre aux souhait des Républicains concernant la disqualification d’Hillary Clinton dans le scandale des emails.

Mais ce n’est pas tout.

Le Président Trump, en tant qu’autorité ultime de classification, avait l’autorité incontestable de déclassifier tout ce qu’il voulait.

S’il disait qu’un document n’est plus secret, personne ne pouvait le remettre en question. Et, en tant que président, il n’avait pas besoin de déposer de documents auprès de qui que ce soit.

Les papiers soi-disant confidentiels volés dans le coffre de Donald Trump ne sont pas soumis au Federal Records Act car ce sont des copies de documents qui existent dans d’autres endroits.

Par définition, si le président les déplace de la Maison-Blanche vers un autre endroit, ils ne sont plus classifiés. Son geste, posé avant que le nouvel occupant ne prête serment, était tout à fait légal.

L’acte de les retirer d’un SCIF (Secure Compartmented Information Facility, par exemple la Maison Blanche) par la seule personne légalement habilitée à le faire, n’est pas passible de poursuites.

Mais la gauche démente s’en servira pour le déclarer inapte.

Nous connaissons ce scénario, alors considérons les faits.

Maggie Haberman affirme que Trump a déchiré et jeté des notes dans les toilettes. Elle a même inclus une photo dans son prochain livre.

Le fait que toutes les attaques de ce genre se soient révélées fausses montre à quel point nous devrions prendre ses allégations au sérieux (c’est à dire pas du tout !).

Mais le problème le plus important est que, même si cette photo a été prise à la Maison Blanche, nous n’avons aucune preuve qu’elle n’a pas été retouchée ou qu’il s’agit d’un document soumis à la loi sur les archives fédérales.

La Maison Blanche dispose de plusieurs déchiqueteuses de documents. Donc la destruction de notes est faite par une déchiqueteuse, pas dans les toilettes.

Ainsi, Mme Haberman nous demande de croire trois choses impossibles.

En fin de compte, nous devons nous demander pourquoi la gauche est si obsédée par Donald Trump. Ce n’est certainement pas parce qu’il a violé une quelconque loi.

À titre de comparaison, alors qu’une petite partie de la droite continue de faire activement pression pour qu’Hillary Clinton fasse l’objet de poursuites, nous voyons ici l’ensemble du Parti Démocrate en pleine hystérie.

Ces chiens de Baskerville n’ont qu’une seule cible, sans laquelle ils n’ont rien pour distraire un public torturé par les destructions qu’ils causent dans la société américaine. Cette distraction est le seul espoir qu’ils ont de gagner les élections de mi-mandat de cet automne.

S’ils pouvaient susciter suffisamment de peur, les votes pourraient basculer de leur côté.

La descente du FBI sur Mar-a-Lago est le geste voulu par un ensemble d’acteurs politiques qui n’ont aucun respect pour la loi, et qui servent le dieu du Gouvernement Omnipotent. Ils prient chaque jour pour être placés à des postes de pouvoir où ils pourraient prouver leur importance à leur divinité.

Aucun d’entre eux ne se préoccupe le moins du monde des vrais Américains qui travaillent pour subvenir aux besoins de leurs familles après que les demi-dieux de Washington leur aient soutiré leur livre de chair.

Sinon, pourquoi l’idée de doubler la taille de l’IRS figurerait-elle sur leur liste de souhaits à court terme ?

Pour en revenir au Donald, ma plus grande critique envers lui a été qu’il n’a pas choisi le bon personnel. Mais après avoir été échaudé, il est maintenant prêt à s’occuper du marécage. La règle de l’Annexe F, dont on parle beaucoup, sera probablement sa première mesure.

Environ 50 000 employés fédéraux ayant un pouvoir décisionnel seraient reclassés dans l’Annexe F, ce qui en ferait des employés «selon les besoins».

Comme ils se sont activement opposés à Trump à tous les coups, il pourrait les licencier en masse afin de vider le marécage.

Il y aurait certainement des poursuites judiciaires, mais elles se heurteraient toutes à la première phrase de l’article II de la Constitution : « Le pouvoir exécutif sera confié à un président des États-Unis d’Amérique. »

En clair, cela signifie qu’il n’a même pas besoin de l’Annexe F, mais elle rendrait la situation plus nette.

Malgré la Loi sur le service civil, toutes ces procédures qui rendent presque impossible de renvoyer quelqu’un sont inconstitutionnelles.

Nous n’avons pas besoin de Donald Trump pour mettre en œuvre l’Annexe F.

Ron DeSantis pourrait le faire tout aussi facilement.

Mais il y a une chose que seul Donald Trump peut faire: sa réélection servira à restaurer la foi en l’Amérique.

Nous avons tous vu les grands mots lancés par les gauchistes comme s’ils signifiaient quelque chose, alors que ces derniers sont simplement des sociopathes qui mentent sur leur projet de créer un Goulag américain.

Ils ont installé un système de justice à deux vitesses dans lequel les privilégiés sont exemptés pour des infractions qui font perdre la vie et la liberté aux simples mortels.

De nombreuses personnes pourrissent en isolement sans bénéficier d’un procès pour le simple fait d’avoir pénétré dans le bâtiment du Capitole après que la police leur a fait signe d’entrer.

La liste des perversions gauchistes de la justice est trop longue pour cet article.

La réélection de Donald Trump montrerait que la gauche a perdu d’une manière qu’aucun autre candidat ne pourrait réaliser.

Leur litanie de mensonges aura été rejetée par nous, le peuple.

Notre champion, avec tous ses défauts, ne sera pas vaincu. Et nous, le peuple, ne permettrons pas au culte de l’élite de détruire le rêve américain.

Nous croyons toujours que nous avons le droit de nous mettre en quatre pour avoir une vie meilleure et ne pas nous la faire voler par le gouvernement.

Maintenant, ôtez-vous de notre chemin !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Souce : Americanthinker

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

2
0
Merci de nous apporter votre commentairex