Publié par Pierre Rehov le 2 août 2022
Le terroriste Mahmud Abbas, « président » de l’entité Palestinienne en Judée Samarie

L’Autorité palestinienne a augmenté ses paiements mensuels aux terroristes responsables de l’attaque meurtrière à l’Université hébraïque en 2002, a découvert Palestinian Media Watch.

L’augmentation de 14,29 % des salaires de quatre terroristes a coïncidé avec le 20e anniversaire de l’attentat, qui a eu lieu dimanche.

Combien reçoivent-ils ?

Au cours des 20 dernières années, l’AP a versé à Wael Qassem, Wassim Abbasi, Alla Aldin Abbasi et Muhammed Odeh plus de 8 millions de NIS (plus de 2,5 millions de dollars). Leurs paiements mensuels devraient passer de 7 000 NIS (2 251 $) par mois à 8 000 NIS (2 572 $) ; ils reçoivent également un supplément de 300 shekels NIS (96 $) chaque mois parce qu’ils étaient résidents de Jérusalem.

Quatre autres terroristes condamnés pour avoir participé à l’attentat reçoivent également un salaire de l’AP.

Les Palestiniens en question ont fait exploser la cafétéria Frank Sinatra sur le campus de l’Université hébraïque le 31 juillet 2002, tuant Janis Routh Coulter, 36 ans, Dina Carter, 38 ans, David Gritz, 24 ans, Daphna Spruch, 61 ans, Levina Shapira, 53 ans, Benjamin Blustein, 25 ans, David Ladowski, 29 ans, Revital Barashi, 30 ans, et Marla Bennet, 24 ans. Ils ont également blessé 80 autres personnes.

Palestinian Media Watch a fourni des documents officiels de l’AP montrant les salaires des terroristes et comment ils ont augmenté au fil du temps.

Le Cabinet de sécurité a voté dimanche pour déduire 600 millions de NIS des taxes et tarifs qu’Israël perçoit pour l’AP, comme il est légalement tenu de le faire tant que l’AP paie les terroristes qui ont attaqué des Israéliens.

Cette pratique est appelée « pay for slay » par ses détracteurs et « fonds des martyrs » par l’AP. La Knesset a adopté une loi en 2018 exigeant que le gouvernement retienne des fonds équivalents au montant que l’AP paie aux terroristes chaque année.

Le salaire de la terreur en images. Le film a été censuré et retiré de Youtube car il « incitait à la haine ». Selon les médias « progressistes », dénoncer l’antisémitisme et la haine musulmane, notamment Arabe de « Palestine » est une incitation à la haine envers une minorité protégée. 1.6 milliard de Musulmans, dont 15 à 20% radicalisés seraient une « minorité » ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Pierre Rehov pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

0
Merci de nous apporter votre commentairex