Publié par Magali Marc le 18 août 2022
Malgré sa déroute aux primaires, Liz Cheney n’a rien appris, rien compris

La Représentante Liz Cheney a été battue à plate couture par Mme Hageman mardi soir. Lors des primaires du GOP au Wyoming visant à choisir un candidat pour les Midterms, Mme Harriet Hageman, qui avait l’appui de Donald Trump, a obtenu 66% des voix et Liz Cheney en a obtenu 28%. Mme Hageman, une avocate de Cheyenne peu connue, a été littéralement portée par l’appui de Donald Trump, ce qui lui a permis de battre Mme Cheney, la fille de l’ex-Vice président de George W. Bush, par plus de 30% des voix.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Bonchie, paru sur le site de RedState, le 17 août.

**************************

Liz Cheney et ses partisans n’ont tiré aucune leçon de sa défaite embarrassante

Au moment où la plupart des gens étaient allé se coucher mardi soir (le 16 août), il était déjà clair que la Représentante Liz Cheney n’avait pas seulement perdu sa primaire républicaine, mais qu’elle avait subi une cuisante défaite.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Le lendemain matin, l’image était encore plus claire : la future ex-Représentante a été battue par près de 40 points. Une fois l’élection primaire conclue, la seule chose qui restait à faire était de gérer la réaction.

Malheureusement, Mme Cheney et les personnes de l’Establishment qui l’ont appuyée n’ont tiré aucune leçon de cette défaite. En fait, ils en ont remis dans ce qui, de toute évidence, n’a pas fonctionné.

Mme Cheney aurait pu facilement accepter ce revers électoral, prendre quelques minutes pour se livrer à une introspection et se rendre compte que sa défaite n’était en aucun cas due au fait qu’elle critiquait Donald Trump.

Au lieu de cela, elle s’est précipitée dans la première émission matinale de gauche qui l’a acceptée, montrant ainsi qu’elle a autant de présence d’esprit qu’un navet.

Sa défaite aurait-elle été causée par le culte de la personnalité du même genre que ceux qui ont voté pour la renomination du Gouverneur Brian Kemp par une victoire écrasante en Géorgie malgré sa forte opposition à Donald Trump ? Ou que ceux qui ont voté pour Dan Crenshaw lors des primaires du Texas, alors que les partisans de Trump estiment qu’il est semblable à John McCain ?

Bon sang, c’est presque comme si le principal problème de la défaite de Mme Cheney n’était pas du tout dû au fait qu’elle déteste le Méchant Homme Orange.

De nombreux politiciens du GOP qui n’ont jamais dit que l’élection de 2020 a été volée et qui n’aiment pas trop Donald Trump ont gagné leurs primaires.

Mais Mme Cheney et ses partisans ont besoin de la dépeindre comme étant une victime d’un culte de la personnalité grossièrement injuste qui écarte toute personne qui n’adore pas Donald Trump. C’est une caricature du GOP qui passe bien sur CNN et CBS News, mais ce n’est absolument pas la réalité sur le terrain.

Mme Cheney n’est pas une spectatrice innocente qui a simplement pris position, même si c’est ainsi qu’elle veut se présenter. Elle a choisi de s’allier aux Démocrates pour faire passer un narratif sans preuves via la Commission du 6 Janvier.

Vous vous souvenez du « plan en sept étapes » pour inverser l’élection de 2020 dont elle nous a assuré qu’elle avait les preuves ? La Commission a tenu une douzaine d’auditions et elle n’a toujours pas fourni de preuve de la première étape.

Cela n’a pas échappé aux électeurs du Wyoming au cours des derniers mois.

  • Ils ont vu une femme qui ne se souciait pas d’eux ou de leurs préoccupations.
  • Ils ont vu une femme qui ne pouvait pas se donner la peine de faire quoi que ce soit d’autre que d’appuyer le programme des Démocrates lors d’une élection clé de mi-mandat, simplement pour alimenter un grief mesquin.

Ensuite, il y a le fait que la vision du monde de Mme Cheney n’est tout simplement plus populaire.

Les Républicains en ont assez des fans de l’industrie de la défense qui n’admettront jamais qu’ils ont eu tort de mener des incursions à l’étranger.

Qu’est-ce qui a été le plus néfaste pour le pays ? Le 6 janvier 2021 ou la guerre en Irak ?

Ce n’est même pas comparable quand vous commencez à compter les morts, pourtant Mme Cheney n’a jamais montré une once d’attrition.

Au lieu de cela, elle s’obstine à attaquer ceux qui osent lui demander des comptes.

Ce qui s’est passé lors de cette primaire au Wyoming n’est pas compliqué.

Mme Cheney a oublié qu’elle avait des électeurs à qui elle devait rendre des comptes, et a préféré se laisser aller à la folie des grandeurs dans la bulle de Washington.

Elle a refusé de céder un pouce sur l’une de ses positions politiques les plus détestables. En fin de compte, c’est la raison pour laquelle elle ne sera plus à la Chambre en janvier prochain.

Mais une fois de plus, elle n’en tirera pas la leçon. (…)

Les électeurs demeurent importants, et vous ne pouvez pas continuer à leur cracher au visage, aller jusqu’à aider Nancy Pelosi à atteindre ses objectifs, et vous attendre à ce qu’il n’y ait pas de conséquences.

Mme Cheney n’a pas perdu parce qu’elle s’oppose à Donald Trump.

Elle a perdu parce qu’elle a activement cherché à nuire à ceux-là mêmes qui l’ont élue. Le fait qu’elle soit incapable d’assumer cela ne fait que la rendre encore plus pathétique.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Redstate

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

3
0
Merci de nous apporter votre commentairex