Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 août 2022
Salman Rushdie entre la vie et la mort, mais pour France Info, c’est pas grave, puisque c’était un « écrivain controversé »

Salman Rushdie a été poignardé sur scène à New York par un sympathisant du régime des mollahs iraniens.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Le @nypost rapporte, en citant une source policière, qu’une enquête initiale suggère que Hadi Matar, qui a poignardé Salman Rushdie, a des sympathies pour le gouvernement iranien et l’IRGC, qui ont appelé à la mise à mort de Rushdie. Personne n’est surpris (à part ceux qui nient que l’Iran est un Etat voyou qui monte des opérations terroristes partout dans le monde).

L’auteur Salman Rushdie, qui a subi des années de menaces de mort après avoir écrit des articles critiques sur l’islam, a été poignardé dans le cou lors d’une apparition dans l’Etat de New York avant un discours qu’il devait prononcer à Chautauqua, près de Buffalo.

L’écrivain, âgé de 75 ans, a été attaqué alors qu’il était introduit sur la scène de l’événement CHQ 2022.

Salman Rushdie et d’autres (dont notre amie Pamela Geller) ont été la cible d’assassinats par des musulmans pour avoir violé les interdictions prévues par l’islam. La gauche a toujours été silencieuse ou mieux, complice de ces crimes, ou mieux, elle a fait semblant, lors de l’assassinat des journalistes de Charlie, d’être solidaire. Ils continuent.

L’agent de Rushdie, Andrew Wylie, a publié une mise à jour de son état, indiquant que Rushdie était sous respirateur et ne pouvait pas parler. « Les nouvelles ne sont pas bonnes », a-t-il déclaré.

« Salman perdra probablement un œil ; les nerfs de son bras ont été sectionnés ; et son foie a été poignardé et endommagé ».

Mais relativisons… puisque la gauche vous dit que c’est de sa faute.

Pour l’AFP, il est l’auteur d’un « ouvrage controversé », et pour France Info, c’est un « écrivain controversé ». Entendre par là qu’il mérite son sort : c’est de sa faute s’il a été poignardé. Il paye le prix de sa désobéissance à l’Islam. Il a osé publier un ouvrage controversé, et c’est ce qui arrive à ceux qui sortent du rang. « Qu’il ne s’en prenne qu’à lui, il l’a bien mérité », sous-entendent l’AFP et France Info avec ces commentaires en apparence innocents.

Cette attaque intervient au milieu d’une série de nouvelles tentatives d’exécutions montées par des Iraniens et déjouées sur le sol américain et en Turquie, notamment contre l’ancien conseiller à la sécurité nationale John Bolton, une tentative d’attentat contre un journaliste irano-américain à Brooklyn, et une vaste opération destinée à assassiner des touristes et des officiels israéliens à Istanbul.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous