Publié par Magali Marc le 17 août 2022
Selon Me Dershowitz, même s’il était arrêté, Donald Trump pourrait toujours être candidat en 2024

Les institutions qui ont illégalement ciblé Donald Trump ont le contrôle des preuves de leurs actions illégales. Ces preuves qui étaient détenues par le Président Donald Trump révèlent l’existence de l’État de surveillance de DC. Barack Obama a passé 8 ans à construire et affiner cet État de surveillance politique. Ces institutions ont passé les six dernières années à dissimuler ce fait. Le Président Donald Trump avait emporté les preuves à Mar-a-Lago. Les personnes actuellement chargées de gérer le système corrompu, comme Merrick Garland, Chris Wray et leurs alliés du Sénat considèraient donc Donald Trump comme une menace. C’est cette menace qui a provoqué le raid dans son domicile. Ils n’ont pas besoin de le jeter en prison, il leur suffisait de récupérer les documents qui prouvent leur corruption. ( Ref: https://theconservativetreehouse.com/blog/2022/08/11/part-4-what-was-in-the-trump-documents-creating-such-fear-in-doj-and-fbi/ )

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Sandy Fitzgerald, paru sur le site de Newsmax, le 16 août.

************************

Selon Me Alan Dershowitz, l’arrestation de Donald Trump ne l’empêcherait pas d’être candidat en 2024

Il est peu probable que l’ancien président Donald Trump soit arrêté pour des motifs liés à la perquisition de sa résidence de Mar-a-Lago, mais même s’il l’était, aucun obstacle juridique ne l’empêcherait de se présenter à la présidence en 2024, a déclaré mardi (le 16 août) Alan Dershowitz, professeur émérite de la faculté de droit de Harvard et analyste pour Newsmax.

« Oui, c’est possible (qu’il soit arrêté) [mais] je ne pense pas que cela va se produire », a déclaré Me Dershowitz lors de l’émission « Wake Up America » de Newsmax, ajoutant que ceux qui pensent qu’une mise en examen et des poursuites empêcheraient Donald Trump de faire campagne ont « tout faux ».
« Il peut se présenter à la présidence même s’il est inculpé, condamné et porte des chemises rayées, des vêtements de prison. La Constitution ne prévoit que quatre bases de disqualification pour la présidence, et être condamné pour un crime n’en fait pas partie. Le Congrès ne peut pas changer les critères qui sont dans la Constitution pour l’élection du président. »

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Me Dershowitz pense que le Ministère de la Justice essayait de contourner les Quatrième, Cinquième et Sixième Amendements de la Constitution en évitant d’utiliser une assignation et en obtenant à la place un mandat de perquisition afin de fouiller le domicile de Donald Trump.

« Lorsque vous avez une assignation à comparaître, le juge doit examiner chaque document et voir s’il est classé, déclassifié ou privilégié et si une réclamation au titre du Cinquième amendement pourrait être faite. Je pense qu’ils cherchaient également à obtenir le plus large éventail possible de preuves, y compris des preuves relatives [à la prétendue insurrection du] 6 janvier. »

Les gauchistes se sont « toujours opposés » à l’utilisation de mandats de perquisition plutôt que d’assignations à comparaître, mais le raid du FBI lundi dernier les a fait sauter de joie.

« Nous vivons à une époque où les progressistes et les radicaux de gauche croient qu’ils peuvent tout faire », a ajouté Me Dershowitz. « Ils peuvent détruire la Constitution. Ils peuvent détruire l’État de droit tant que l’objectif est de contrer Donald Trump. »

Il a également fustigé son ancien collègue, Laurence Tribe, qui a enseigné au Procureur général Merrick Garland lorsqu’il était à la faculté de droit de Harvard, pour l’avoir exhorté, lors d’une interview sur CNN, à poursuivre Donald Trump avec des accusations de tentative de meurtre du Vice-président Mike Pence le 6 janvier 2021.

« C’est à peu près la chose la plus stupide que j’ai jamais entendu dire par un professeur de droit, et pourtant, il a été louangé pour ces propos parce que si on veut la peau de Donald Trump, toute déclaration stupide, toute violation de la Constitution, tout devient acceptable ».

Mardi le 16 août, Me Dershowitz a également déclaré qu’il pensait que l’affidavit utilisé pour justifier la perquisition du domicile de Trump devrait être publié, l’ex-Président ayant demandé qu’il le soit.

« Vous pouvez expurger les noms des agents, vous pouvez expurger les sources et les méthodes, mais ce que nous voulons savoir, c’est la base de la cause probable qu’ils avaient en main. »

Il a ajouté qu’il croit le président Joe Biden quand il dit qu’il ne savait pas que le raid sur la maison de Trump allait avoir lieu.

« Je pense que la Maison-Blanche a fortement tenté de se distancer du Ministère de la Justice. Ont-ils réussi ? Probablement pas … Je soupçonne qu’ils savaient que Trump faisait l’objet d’une enquête. Je soupçonne qu’il y a d’autres personnes à la Maison-Blanche qui auraient probablement plus de détails, peut-être dans le bureau du conseiller juridique, mais je crois le président Biden quand il dit qu’il n’était pas spécifiquement au courant que ce raid était sur le point d’avoir lieu. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : newsmax

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

0
Merci de nous apporter votre commentairex