Publié par Magali Marc le 9 août 2022
Si Donald Trump est tellement insignifiant pour les Démocrates, pourquoi ont-ils peur de lui ?

Les manipulateurs dans les médias et à Washington disent à ceux qui les écoutent que l’ex-Président Donald Trump est fini. Selon un Républicain de nom seulement (RINO) qui déteste Trump, Adam Kinzinger : « Trump n’est plus pertinent ». D’autres RINOs comme Liz Cheney, Bill Barr ou le Gouverneur de la Géorgie, Brian Kemp estiment que Donald Trump n’a plus sa place en politique. Alors pourquoi les Démocrates sont-ils si inquiets, concernant les présidentielles de 2024 ?

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Brian C. Joondeph, paru sur le site d’American Thinker, le 8 août.

*********************

Si Donald Trump n’est plus pertinent politiquement, pourquoi a-t-il toujours une telle force politique ?

Les manipulateurs dans les médias et à Washington continuent de dire aux rares personnes qui les écoutent encore que l’ex-Président Donald Trump est fini. Un Républicain de nom seulement (RINO) qui déteste Trump, le Représentant Adam Kinzinger, a déclaré : « Trump n’est plus pertinent. » Lors d’une interview dominicale, il a déclaré à l’émission This Week sur ABC :

J’entends beaucoup d’anecdotes venant de personnes qui ont été des inconditionnelles de Trump et qui maintenant ne peuvent plus le supporter.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Je soupçonne qu’il entend ses « trucs anecdotiques » de la part de la Coprésidente de la Commission du 6 Janvier, la RINO Liz Cheney, ou d’autres ex-conservateurs de Washington qui s’efforcent d’être pertinents, comme Bill Kristol, Max Boot, Jennifer Rubin ou George Will.

En dehors de Washington, les élites du GOP ont la même attitude.

Comme le rapporte le New Yorker, qui déteste Trump et les Républicains, le Gouverneur de la Géorgie, Brian Kemp estime lui aussi que Donald Trump n’est pas pertinent :

Chaque discours que le gouverneur de Géorgie prononce est destiné à ajouter un coup de pouce afin de pousser l’ex-Président un peu plus énergiquement dans le passé.

Une photo de Brian Kemp et de l’ancien gouverneur du New Jersey, Chris Christie, apparaît dans l’article et elle en dit long. Vous vous souvenez que Chris Christie, candidat raté à l’élection présidentielle, avait été photographié en train de prendre un bain de soleil sur une plage de Jersey qu’il avait fermée à la populace, mais pas à sa famille ?

Et il pense que Donald Trump n’est pas pertinent, exigeant une « plus petite présence de sa part » ?

Une bonne mesure de la pertinence politique continue de Donald Trump est la valeur de ses appuis.

Lors des élections primaires de la semaine dernière, les candidats approuvés par Donald Trump ont fait un sans-faute en Arizona, malgré les efforts et les retards visant à priver la candidate du Parti Républicain, Kari Lake, de sa victoire pour briguer le poste de gouverneur. Un ex-président du Parti Républicain du Michigan et consultant du GOP a observé avec perspicacité :

Trump a toujours la présence d’un gorille de 800 livres. Il a une influence considérable.

Breitbart a écrit dans un reportage, après les primaires de la semaine dernière :

Les candidats appuyés par l’ancien président Donald J. Trump sont maintenant à 172 contre 10 dans les courses au niveau de l’État et au niveau fédéral en 2022 après des expériences parfaites au Kansas, au Michigan et au Missouri. Ses candidats sont invaincus jusqu’à présent en Arizona – mais les résultats sont encore attendus dans pour la candidature républicaine au poste de gouverneur – tandis qu’il a également appuyé deux candidats à Washington dont les résultats des primaires sont encore attendus.

Par la suite, les primaires républicaines en Arizona sont devenues un coup de balai.

Les résultats dans l’État de Washington sont encore trop serrés pour être considérés comme définitifs.

Quelle ironie que pratiquement tous les pays du monde, bien plus peuplés que les États de Washington ou de l’Arizona, puissent organiser une élection et connaître les résultats quelques heures après la fermeture des bureaux de vote, alors que ces deux États ont besoin de jours ou de semaines pour compter (ou frauder) les votes.

Pas étonnant que seulement la moitié des Américains pensent que nos élections sont équitables.

N’oublions pas J.D. Vance (en Ohio) et le Dr Oz (en Pennsylvanie), qui ont tous deux fait un bond dans les sondages et remporté leurs primaires au Sénat américain après avoir reçu l’appui tant convoité de Donald Trump.

Outre le succès de ses appuis, Donald Trump est actuellement l’homme politique le plus populaire des États-Unis.Comme le rapporte Breitbart :

Selon les derniers sondages du Harvard Caps Harris Poll, malgré sept ans et des milliards de dollars venant des donateurs d’entreprises, dépensés pour le détruire, malgré deux faux impeachments et la Commission bidon du 6 Janvier, la cote de popularité de Donald Trump est plus élevée que celle de tout autre politicien en Amérique – y compris les politiciens pour lesquels les faux médias ont dépensé des milliards de dollars comme par exemple, la Représentante Alexandria Ocasio-Cortez (Démocrate fasciste).

CNN, dans un rare moment d’honnêteté et d’intégrité journalistique, a rapporté que « Donald Trump est devenu plus populaire depuis l’attaque du 6 janvier au Capitole. »

Comment est-ce possible ? CNN note :

Selon un récent sondage de NBC News, une majorité d’Américains (55%) pensent désormais que Trump n’est pas, ou est seulement partiellement, responsable des émeutiers qui ont envahi le Capitole. Ce chiffre est en hausse par rapport aux 47 % enregistrés en janvier 2021.
Aujourd’hui, la position de Trump dans les sondages auprès des Américains en général est l’une de ses meilleures, et il reste le favori pour la nomination républicaine de 2024.
En chiffres bruts, Trump a été en tête dans plus de sondages contre Biden au cours des derniers mois qu’il ne l’a été pendant toute l’année 2020.

Donald Trump a également remporté haut la main le sondage informel de la CPAC le weekend dernier, battant son plus proche rival, le Gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, par une marge de près de trois contre un. Les autres prétendants du GOP se situant à ce stade dans des nombres très bas à un seul chiffre. Tout ce que la gauche a lancé contre Trump depuis sa descente de l’escalier roulant de la Trump Tower en 2015, n’a pas fonctionné ou s’est retourné contre elle.

Deux tentatives d’impeachment absurdes, qui n’ont pas réussi à le démettre de ses fonctions, en sont de parfaits exemples.

Tout comme la fiction de la prétendue insurrection du 6 janvier, dont le seul but est de l’inculper et de l’empêcher de se présenter à la présidence en 2024.

Si Donald Trump n’est qu’un bouffon sans intérêt comme le prétendent ses adversaires des deux Establishment politiques, pourquoi sont-ils tellement inquiets à son sujet ?

Je ne vois pas d’inquiétude similaire de la part du GOP concernant l’avocat Michael Avenatti (connu surtout pour sa représentation de l’actrice de films pornos, Stormy Daniels lors de ses poursuites contre Donald Trump). Ils ne semblent pas craindre que Me Avenatti soit gracié par Joe Biden et libéré de sa longue peine de prison pour se présenter contre Donald Trump.

Pourtant, les Démocrates sont manifestement inquiets et ont peur qu’il se représente.

Et qu’il gagne.

Les Démocrates sont tellement inquiets que plongés dans leur dépit, ils apprécient maintenant la famille Cheney, en particulier Dick et Liz.

Il fut un temps où Dick Cheney était le méchant Dark Vador.

Maintenant, la gauche s’extasie devant les Cheney comme elle l’a fait pour l’avocat véreux Michael Avenatti.

Liz est la supposée principale voix de la raison et de l’équité au sein de la Commission du 6 Janvier, espérant mettre Donald Trump derrière les barreaux.

Son papa, Dick Cheney, l’auteur de la célèbre fable « Saddam Hussein a des armes de destructions massives », qui a entraîné les États-Unis dans une guerre inutile et coûteuse en Irak, traite maintenant Donald Trump de lâche.

Dick Cheney prétend qu’« en 246 ans d’histoire de notre nation, il n’y a jamais eu d’individu qui représente une plus grande menace pour notre république que Donald Trump. »

Donald Trump est un ex-Président. Il n’occupe aucune fonction politique et il est aussi pertinent que Barack Obama, George W. Bush ou Bill Clinton pour diriger le pays.

Quant à l’étiquette de « lâche », elle vient d’un Dick Cheney qui a réussi à éviter de servir dans la guerre du Vietnam, déclarant au Washington Post :

J’avais d’autres priorités dans les années 60 que le service militaire.

L’effronterie ne connaît aucune limite dans la famille Cheney.

Soudain, « l’ennemi de mon ennemi est mon ami. »

Dick Cheney est devenu la coqueluche de l’émission Morning Joe sur MSNBC, avec son troupeau de détracteurs de Donald Trump.

Sur un récent panel de MSNBC, les visages moroses en disaient long sur l’état du Parti Démocrate et les perspectives en novembre 2022 et 2024.

Si personne n’aime Donald Trump et qu’il est un tel réprouvé, pourquoi sont-ils si inquiets et pourquoi les candidats qu’il appuie continuent-ils de gagner ?

Comme d’habitude, les médias cherchent à manipuler le pays, mais les électeurs ne sont pas dupes.

La stratégie de la « grande vague rouge » de Donald Trump fonctionne.

La coalition America First-MAGA est importante et motivée. Elle apportera un tsunami électoral suffisant pour submerger les élites de la classe dirigeante des deux partis, l’unipartisme qui considère Donald Trump et ses partisans comme une menace existentielle pour leur richesse et leur pouvoir.

Peut-être s’agit-il de « la tempête » à laquelle Trump a fait référence de manière énigmatique.

Attachez vos ceintures, nous allons avoir un voyage mouvementé.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Americanthinker

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

3
0
Merci de nous apporter votre commentairex