Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 août 2022
Syrie : les enfants de prisonniers palestiniens demandent leur libération – les médias et l’extrême gauche n’ont d’yeux que pour condamner  Israël

Les enfants palestiniens réfugiés en Syrie ont été privés de leurs souvenirs d’enfance en raison de l’incarcération secrète de leurs proches dans les prisons syriennes, rapporte le Groupe d’action pour les Arabes de Syrie (AGPS), dont le siège est à Londres.



  • Farah, la fille d’un prisonnier palestinien en Syrie, a déclaré qu’elle n’avait pas rencontré son père depuis le 23 avril 2013. Elle a lancé un appel pour obtenir des informations sur son état de santé et le lieu où il se trouve.
  • La fille de l’écrivain palestinien Ali AlShehabi, Sidra, a écrit sur son compte Facebook que son père est victime de disparition forcée en Syrie.
  • Un autre réfugié du camp de Deraa a exprimé à l’AGPS son souhait de rencontrer son père, disparu de force.

La guerre en Syrie, qui est entrée dans sa onzième année, a eu des répercussions traumatisantes sur les enfants réfugiés palestiniens dans et hors des territoires syriens.

AGPS renouvelle ses appels à la communauté internationale, aux institutions des droits de l’homme, à l’UNICEF, à l’UNRWA – lesquels sont totalement sourds à la souffrance des Palestiniens s’ils ne peuvent pas porter un doigt accusateur contre les juifs, et à tous les organismes concernés, pour qu’ils œuvrent à la protection des enfants palestiniens dans la Syrie en guerre, et fournissent à ceux qui ont fui le pays déchiré par la guerre une protection physique et morale dans les pays d’accueil.

L’AGPS a enregistré la mort de 252 enfants réfugiés palestiniens dans la Syrie déchirée par la guerre, et aucun média occidental n’en a parlé, parce qu’ils n’ont pas été tués par des Israéliens. La mort d’un adolescent arabe en Judée Samarie la semaine dernière a fait la Une du Monde, mais cette Une verse des larmes de crocodiles : Le Monde, tout comme les militants pro-palestiniens, tout comme l’extrême gauche qui se déclare préoccupée par l’absence de droits des Palestiniens en Judée Samarie, se contrefiche totalement des Palestiniens. La preuve est en Syrie.

Des centaines d’enfants palestiniens sont devenus orphelins après avoir perdu un ou deux de leurs parents dans la guerre meurtrière de Syrie. Rien au journal télévisé. Et l’on devrait croire en l’authenticité de leurs émotions ? Je crois plus en l’authenticité de leur haine maladive des juifs.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

0
Merci de nous apporter votre commentairex