Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 août 2022
Un fonctionnaire palestinien tué par balle à Ain Al-Helweh. Les médias : « on s’en fout, on peut pas accuser les Israéliens »

Un responsable palestinien a été abattu lundi dans le plus grand camp de réfugiés palestiniens du Liban, à Ain Al-Helweh, près de la ville côtière de Sidon, dans le sud du pays, a déclaré un responsable du Fatah.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Saeed Alaeddine était un officier du mouvement Fatah du dirigeant Mahmoud Abbas, chargé d’assurer la liaison entre le groupe et la sécurité libanaise. Il a été tué par un homme armé qui lui a tiré dessus alors qu’il priait dans la maison d’un ami, dans le camp, a déclaré un haut responsable du Fatah, Mounir Makdah.

Un inconnu lui a tiré dessus à plusieurs reprises. Alaeddine a été transporté d’urgence à l’hôpital, où il est décédé. L’auteur a fui les lieux et les détails sur son identité et son motif ne sont pas connus pour l’instant.

Un correspondant de l’AFP a entendu d’autres coups de feu dans le camp après le meurtre d’Alaeddine.

Des groupes militants arabes rivaux s’affrontent souvent dans le camp d’Ain Al-Helweh, qui abrite plus de 54 000 « réfugiés palestiniens enregistrés », que le Liban n’a pas le droit et ne veut pas absorber, et qui ont été rejoints ces dernières années par des milliers d’autres Arabes Palestiniens fuyant le conflit en Syrie.

Selon une convention de longue date, l’armée ne pénètre pas dans les camps de réfugiés palestiniens au Liban, laissant aux factions elles-mêmes le soin d’assurer la sécurité, et les réfugiés ne reçoivent aucun droit social du pays, y compris le droit de travailler dans de nombreux métiers, le droit de vivre en dehors des camps, le droit de recevoir un passeport ou d’être naturalisé, le droit d’épouser un citoyen libanais…

Cela a créé des zones de non-droit dans de nombreux camps, et Ain al-Helweh a acquis une certaine notoriété en tant que refuge pour les extrémistes et les fugitifs.

Plus de 450 000 Palestiniens sont enregistrés au Liban auprès de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens, l’UNRWA, qui fait le nécessaire pour qu’ils ne soient pas intégrés dans la société libanaise.

La plupart d’entre eux vivent dans des conditions inhumaines dans 12 camps de réfugiés officiels, parce que les médias du monde ferment les yeux, afin de concentrer leurs accusations de comportement inhumain sur Israël.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : https://www.naharnet.com/stories/en/291732-palestinian-official-shot-dead-in-ain-al-helweh

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

0
Merci de nous apporter votre commentairex