Publié par Gaia - Dreuz le 9 septembre 2022
Corée du Nord : une loi autorise désormais les frappes nucléaires préventives

Source : letemps

La loi nord-coréenne permettra de déclencher une frappe nucléaire préventive « automatiquement » si une puissance étrangère menace Pyongyang. Elle déclare aussi « irréversible » le statut de puissance nucléaire du pays.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Nouvelle escalade dans le dossier de l’arsenal nucléaire nord-coréen: Pyongyang a adopté une loi l’autorisant à mener une frappe atomique préventive, ont annoncé vendredi les médias d’Etat.

Cette annonce intervient dans un contexte de relations intercoréennes tendues. Pyongyang a conduit un nombre record de tests de missiles cette année.

Un statut d’Etat nucléarisé devenu «irréversible»

Cette loi permettra au régime nord-coréen de déclencher une frappe nucléaire préventive «automatiquement» et «immédiatement pour anéantir des forces hostiles» si une puissance étrangère venait à menacer Pyongyang, selon l’agence d’Etat KCNA. Par ce nouveau texte, «le statut de notre pays en tant qu’Etat doté de l’arme nucléaire est devenu irréversible», a déclaré le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, selon KCNA.

En juillet, Kim Jong-un avait affirmé que son pays était «prêt à déployer» sa force de dissuasion nucléaire en cas d’éventuel affrontement militaire avec les Etats-Unis et la Corée du Sud.

«Il est totalement hors de question (pour nous) de renoncer à l’arme nucléaire, et il ne saurait y avoir de dénucléarisation ou de négociation», a-t-il déclaré jeudi dans un discours devant le parlement nord-coréen, selon KCNA.

Des négociations au point mort

La Corée du Nord a procédé à une série record d’essais d’armes cette année, notamment en tirant un missile balistique intercontinental pour la première fois depuis 2017. Des responsables américains et sud-coréens ont averti de manière répétée que le Nord se prépare à conduire ce qui deviendrait son septième essai nucléaire.

La question, non-résolue, de l’allègement des sanctions et de ce que Pyongyang serait prêt à céder en retour a mis en arrêt depuis 2019 les négociations autour de l’arme nucléaire entre Washington et Pyongyang.

Le mois dernier, Séoul a proposé un grand plan d’aides à la Corée du Nord, comprenant de la nourriture, de l’énergie, mais aussi une aide pour la modernisation des infrastructures, en échange d’une dénucléarisation. La Corée du Nord a cependant rejeté l’offre, la qualifiant de «sommet d’absurdité».

Fin août, les Etats-Unis et la Corée du Sud ont conduit leurs plus importants exercices militaires conjoints depuis 2018 face à la menace nucléaire croissante de la Corée du Nord. Washington est un proche allié de Séoul sur le plan de la sécurité. Quelque 28 500 soldats américains sont stationnés en Corée du Sud pour la protéger de son voisin.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

1
0
Merci de nous apporter votre commentairex