Publié par Dreuz Info le 20 septembre 2022
Drieu Godefridi : « La passion de l’égalité »

Pour être riche, il suffit d’être enfant de riche, d’avoir de la chance. Cela est injuste et le socialisme veut mettre fin à cette injustice qui consacre l’inégalité entre humains. Le socialisme exige l’égalité en droit et en moyens. Le socialisme veut s’imposer.

Drieu Godefridi nous présente les différents sens donnés au mot « socialisme » dans l’histoire. Qu’on soit fervent socialiste, indifférent ou opposé, on s’instruit en lisant ce livre. Et si l’auteur laisse à ses lecteurs l’occasion de réfléchir, il ne leur présente pas de vrais arguments en faveur d’un socialisme actif – un socialisme qui consacre l’égalité totale, réelle, entre les humains – et j’oserai présenter une réflexion sous forme de questions :

1. Connaissez-vous beaucoup de personnes prêtes à faire de gros efforts sans attendre de récompense ?

2. Avez-vous rencontré des responsables du monde politique ou de l’industrie qui se contentent de la vie de Monsieur ou Madame Toulemonde alors qu’ils ont plus de responsabilités que ces personnes ?

3. Sommes-nous différents des Russes communistes ? Aurions-nous oublié l’existence de la Nomenklatura en URSS ?

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



L’idée du socialisme actuel est que tout ce qui n’est pas directement mesurable chez les humains est identique chez chacun de nous. Ainsi, l’intelligence est une page blanche à remplir…

Soyons réalistes : ne tentons pas, par de beaux sentiments, par de belles intentions, par des tentatives d’éducation, de changer la nature humaine. Le résultat risque d’être catastrophique, de semer le malheur et de rendre notre avenir bien incertain…

Non, on ne change pas la nature et ceux qui croient encore qu’une éducation « égale pour tous » peut faire des humains égaux sont pour le moins présomptueux ou aveugles, peu instruits… assez dangereux !

Et, ici, j’oserai une observation qui vaut pour tous les humains, même ceux qui, officiellement sont égaux, observation qui me vient du livre L’Envie de Helmut Schoeck : ceux qui réussissent mieux que les autres – même si ce « mieux » est à peine perceptible – sont enviés au point que, trop souvent, on voudra leur faire du mal plutôt que de faire l’effort de suivre le chemin du « mieux ». Ce chemin du « mieux » est ou semble bien trop difficile pour pouvoir être suivi par tous !

Bref, le socialisme a l’air bien sympathique, il nous est présenté depuis longtemps comme un idéal, mais il signifie la mort à plus ou moins brève échéance : ce qui est impossible à réaliser, la nature l’élimine! 

Lisez le livre de Drieu Godefridi, il vous donne matière à réflexions, et vous comprendrez des problèmes actuels dont on parle peu ou pas. L’auteur ne s’impose pas, il décrit des situations, cite les auteurs qu’il a lus, reste objectif.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Mia Vossen pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

2
0
Merci de nous apporter votre commentairex