Publié par Jean-Patrick Grumberg le 28 septembre 2022
Ils fuient le fou Poutine ! Le nombre de Russes entrant dans l’UE a augmenté de 30 % en une semaine

Frontex a déclaré qu’au cours des quatre derniers jours seulement, 30 000 citoyens russes sont arrivés en Finlande.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Le nombre de Russes entrant dans l’Union européenne a bondi à la suite de la mobilisation ordonnée par Poutine, et les passages illégaux risquent d’augmenter si la Russie ferme sa frontière aux conscrits potentiels, a déclaré mardi l’agence européenne des frontières Frontex.

À la suite des revers subis sur le champ de bataille en Ukraine, le président russe Vladimir Poutine a annoncé une mobilisation partielle le 21 septembre, ce qui a poussé des milliers de Russes à se précipiter pour franchir les frontières des pays voisins.

« Au cours de la semaine dernière, près de 66 000 citoyens russes sont entrés dans l’UE, soit plus de 30 % par rapport à la semaine précédente. La plupart d’entre eux sont arrivés en Finlande et en Estonie », a déclaré Frontex dans un communiqué, faisant référence à la semaine du 19 au 25 septembre.

Frontex a indiqué qu’au cours des quatre derniers jours seulement, 30 000 citoyens russes étaient arrivés en Finlande.

Dernière image satellitaire, datant du 27 septembre, le long de la frontière entre la Russie et la Géorgie : un vaste embouteillage d’environ 16 km de long à l’approche du point de contrôle frontalier de Upper Lars

De plus, environ 98 000 Russes sont passés au Kazakhstan au cours de la semaine qui a suivi l’annonce par le président Vladimir Poutine.

Une autre image satellite de Maxar montre un embouteillage si important, au nord du poste de contrôle frontalier de Upper Lars entre la Russie et la Géorgie, qu’il est visible depuis le satellite. Des centaines de camions, de voitures, de véhicules et de personnes forment une file continue.

La majorité des Russes qui traversent l’Union européenne sont titulaires d’un permis de séjour, d’un visa ou d’une double nationalité, selon l’agence.

Les 27 États membres de l’UE ont commencé à discuter lundi de la manière de traiter cette masse humaine de dissidents russes, mais aucun accord n’a été trouvé jusqu’à présent.

Fin août, l’UE n’a pas réussi à s’entendre sur une interdiction de visa pour les touristes russes, une mesure réclamée par les États baltes et certains autres pays. Elle a décidé, à la place, de rendre plus coûteux et plus long le processus d’obtention d’un visa d’entrée dans l’Union pour les voyageurs russes.

Le 19 septembre, l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie et la Pologne ont fait cavalier seul et ont commencé à appliquer des restrictions à l’entrée des touristes russes. La Finlande prévoit d’introduire des restrictions similaires.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous