Publié par Christian Larnet le 22 septembre 2022
Le parti leader en Italie suspend un candidat qui a fait l’éloge d’Hitler

Un candidat parlementaire du parti de droite italien Fratelli d’Italia – le favori des prochaines élections – a été suspendu après qu’il a été révélé qu’il avait fait l’éloge d’Adolf Hitler sur les médias sociaux.

Cette décision intervient alors que Giorgia Meloni est la favorite pour le poste de Premier ministre. Calogero Pisano, chef de la section locale du parti dans la province d’Agrigente en Sicile, et membre de sa direction nationale, a été suspendu « avec effet immédiat » de ses fonctions au sein du parti, indique un communiqué transmis à l’AFP.

Les « Frères d’Italie » trouvent leurs racines dans un groupe néo-fasciste créé après la Seconde Guerre mondiale, mais leur leader, Giorgia Meloni, qui devrait être la prochaine Première ministre italienne, a cherché à se distancer de l’extrême droite et affirme que son parti est conservateur.

Les critiques, cependant, disent que les sympathisants fascistes fleurissent toujours dans ses rangs, et le journal La Repubblica a publié cette semaine un commentaire sur les médias sociaux posté il y a huit ans par le candidat du parti Calogero Pisano saluant Hitler comme un « grand homme d’État ».

Il « ne représente plus le FdI à aucun niveau et il lui est interdit d’utiliser son logo », précise le communiqué de Fratelli d’Italia, qui ajoute qu’il a été convoqué devant les instances dirigeantes du parti pour d’éventuelles sanctions supplémentaires.

Dans un post Facebook de 2014, commentant une affiche de campagne mettant en scène Meloni avec le slogan « L’Italie au-dessus de tout », Pisano a commenté que l’affiche « me rappelle un grand homme d’État il y a 70 ans, précisant qu’il ne parlait pas de Mussolini mais d’un « Allemand ». »

D’autres publications indiquent son attachement au fascisme historique, selon La Repubblica.

L’apparition de ces messages a suscité la colère des Juifs d’Italie.

« L’idée que ceux qui font l’éloge d’Hitler puissent siéger au prochain parlement est inacceptable », a écrit sur Twitter Ruth Dureghello, chef de la communauté juive de Rome.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

2
0
Merci de nous apporter votre commentairex