Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 septembre 2022
« Les forces de l’argent obscur » : la terrible prévision du plus grand journaliste américain pour les élections de mi-mandat

Surprise et choc. Bill O’Reilly, le plus grand et plus célèbre journaliste américain, qui pendant 17 ans a dominé sur Fox News toutes les émissions politiques du pays, laissant loin derrière lui dans la poussière les télévisions de gauche, vient de faire une analyse des prochaines élections de mi-mandat qui fait peur. Rien n’est simple, et j’ai pensé que je devais vous traduire son message.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Dans moins de deux mois, les Américains voteront soit pour sauver leur pays, soit pour permettre au chaos progressif de se poursuivre. C’est aussi simple que cela.

Mon propos n’est pas l’analyse d’un parti. Les Démocrates échouent clairement dans tout le pays, cela ne fait aucun doute.

Mais les Républicains n’ont pas de leader. Donald Trump est [perçu comme] populiste, pas comme un homme traditionnel du Grand Old Party [GOP]. Il marche manifestement sur un rythme différent – un rythme qu’il est le seul à jouer.

Les électeurs indépendants qui n’aiment pas Trump ne sont donc pas très motivés.

La triste vérité est que la plupart des électeurs ne voteront pas, ce 8 novembre. Malgré la douleur économique, les crimes violents, l’anarchie entourant l’immigration, des millions d’Américains ne se déplaceront pas pour [voter pour] les élections de mi-mandat.

Cela donne aux forces du mal, financées par l’argent obscur, aux subversifs d’extrême gauche, une chance de combattre.

Il ne s’agira pas de fraude électorale en novembre. Il s’agira de prendre conscience à quel point l’Amérique est sinistrée. Et seul « nous, le peuple » [We, The People] pouvons y remédier.

A lire Bill O’Reilly, les élections ne seront pas le raz de marée que certains anticipent, ni une simple formalité à l’issue de laquelle Joe Biden et la clique d’extrême gauche qui l’entoure, et lui suggèrent des actions qu’il ne comprend probablement pas, seront paralysés jusqu’en 2024.

Conclusion

La démocratie est à mes yeux dans sa phase expérimentale. Si le pays qui s’en approche le plus n’a pas d’armes contre les forces anti-démocratiques qui entravent la volonté du peuple – les médias qui le trompe ; les réseaux sociaux qui le censure ; les Soros qui le détruit ; les élites qui se gavent – c’est que des progrès importants restent à accomplir afin que ces forces du mal reculent encore. C’est le destin des hommes.

Traduction et adaptation, Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

4
0
Merci de nous apporter votre commentairex