Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 septembre 2022
Lorsqu’un photojournaliste, Jean-Paul Ney, profère des menaces de mort, ce sont les vices de toute la profession qui sont exposés

Je défends Israël. Je suis juif. Un juif fier. Je défends Israël avec fierté. J’écris pour un média chrétien conservateur, Dreuz.info, pour Israel247.org, The Geller Report, Jihad Watch et le Gatestone Institute. J’interviens dans l’émission de géopolitique de Radio Chalom Nitsan, et j’ai une émission sur Goldnadel TV, la chaîne de l’avocat Gilles William Goldnadel. Cela déplaît, dans la profession.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Certains, comme Le Monde, m’attaquent sournoisement, me traitant de complotiste pour disqualifier mes reportages (ce qui est en soi une théorie du complot). D’autres m’attaquent de front, comme Jean-Paul Ney, qui me qualifie de « juif nazi ». On fait difficilement mieux.

Jean-Paul Ney, un est un « photojournaliste indépendant français » selon sa fiche Wikipédia. Suite aux dernières insultes qu’il a proférées à mon endroit, où il me traite de « juif nazi trumpiste zemourien », un ami m’a transmis les menaces de mort qu’il a fait suivre à une journaliste française, l’excellente Sarah Cattan, qui j’en suis sûr, n’avait rien demandé et a dû se sentir bien harcelée. Bref.

La profession de journaliste n’a aucun problème à prétexter la haine pour faire taire les opinions opposées, mais la réalité est qu’ils sont eux-mêmes habités par une haine profonde, rageuse, qui transpire dans leurs écrits.

Exemple, ci-dessous ce qu’envoie Jean-Paul Ney à Sarah Cattan (je me demande s’il la considère aussi comme une « juive nazie », elle qui publie d’excellents article sur Israël).

Pour situer les propos dans leur contexte, le Patrick qui est mis en cause par Ney, ce n’est pas moi. Le « crime » de ce Patrick est d’avoir mentionné une phrase de la fiche Wikipédia de Ney dans un de ses tweets. Je vous laisse consulter ce qu’elle écrit sur ce journaliste, car je ne valide pas cet organe de propagande, selon les propos mêmes de son fondateur.

Conclusion

Les journalistes se drapent dans leur défense de la morale, ils ne valent pas grand-chose. Je reste un « juif nazi », c’est ainsi qu’ils me jugent. Et le Patrick du tweet « va se faire flinguer » par Ney.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

1
0
Merci de nous apporter votre commentairex