Publié par Drieu Godefridi le 29 septembre 2022
Misère en Europe : stop au complotisme de supermarché !

Je vois proliférer ces jours-ci une ligne d’argumentation commune entre la propagande d’État russe et les milieux complotistes américains, savoir : la guerre en Ukraine aurait été fomentée par les Américains pour détruire l’Europe.

Par exemple, le site complotiste américain revolver.news renvoie sans problème aux considérations géostratégiques d’un grand expert sur la guerre en Ukraine,  Andrew Korybko. Accessoirement, un analyste ‘basé à Moscou’ financé par le gouvernement autocratique russe : détail sans intérêt ?

Bien sûr, tout est faux, et l’est risiblement, dans cette thèse grotesque de l’Europe victime d’un complot américain (sic). D’une fausseté puérile et déresponsabilisante (qui fait son attrait pour les esprits simples).

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







La vérité est que l’Europe n’est victime que d’elle-même.

Ce ne sont pas les Américains qui ont détruit les capacités nucléaires allemande, française ou belge.

Ce ne sont pas les Américains qui ont interdit d’exploiter le gaz de schiste en Europe.

Ce ne sont pas les Américains qui ont interdit à l’Allemagne de construire des terminaux pour importer le gaz américain.

Ce ne sont pas les Américains qui ont conçu l’ultra-‘écologiste’ Energiewende.

Sont-ce les Américains qui ont décrété la fin du nucléaire en Allemagne, en 2001, en prenant le contrôle des esprits de MM. Gerhard Schroeder et de son ministre écologiste de l’époque, Jürgen Trittin ?

Sont-ce les Américains qui ont accéléré la sortie allemande du nucléaire en 2011, en hypnotisant Angela Merkel ?

Sont-ce les Américains qui ont obligé les Allemands, donc les Européens, à se mettre à la merci de Moscou en pariant exclusivement sur le gaz russe ?

Plus c’est gros, plus ça passe. Le fatum du complotiste est qu’il se croit plus malin, alors qu’en fait il n’est pas nécessairement plus bête, mais moins informé que les autres. Car, le complotiste se dispense des faits pour élucubrer ; c’est même à cela qu’on le reconnaît. Les faits ne l’intéressent pas et même lui répugnent ; un tweet, une vidéo Odyssée, un ‘meme’ lui tiennent lieu d’argument. Le complotiste est un grand naïf, jouet rêvé et cible privilégiée  pour des propagandistes sérieux et appliqués.

Il serait temps que les Européens affrontent leurs responsabilités. L’idéologie écologiste et les écologistes de tous les partis ont menés les citoyens européens au fond de la nasse, tels des moutons bêlants.

De cette nasse, les Européens ne sortiront pas en niant le réel, mais en confrontant les responsables.

« Miroir, ô mon joli miroir, dis-moi : qui donc vote pour des politiques et partis écologistes vandales et destructeurs depuis vingt ans ? »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Drieu Godefridi pour Dreuz.info.

La deuxième édition de « L’écologisme, nouveau totalitarisme ?« * vient d’être publiée.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

*En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous