Publié par Magali Marc le 7 septembre 2022
Pour les gauchistes, chaque ouragan est une preuve de la catastrophe climatique à venir

Pour les Démocrates et leurs alliés gauchistes, il y a au moins deux menaces incontournables : les extrémistes de droite, partisans de Trump, violents et transphobes qui sont des fomenteurs de guerre civile et une menace pour la démocratie, et les « changements climatiques ». Pour eux, chaque événement météorologique extrême constitue la preuve que la catastrophe climatique est à nos portes. Si nous n’achetons pas tous des voitures électriques, ne mangeons pas des insectes et n’utilisons pas des éoliennes et des panneaux solaires, nous allons tous mourir (si nous survivons à la guerre civile des MAGA).

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Mark Lewis, paru sur le site de Townhall, le 5 septembre.

***********************************

Les ouragans doivent se conformer au programme du « changement climatique » !

Le 31 août, la chaîne météo [américaine], le Weather Channel nous a avertis que « des ouragans en août pourrait conclure la saison estivale ».

Ah bon ?

Le mois d’août est l’un des principaux mois de la saison des ouragans dans l’Atlantique.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Sauf que cela ne s’est pas produit.

Depuis 1966, il n’est arrivé qu’une seule fois qu’il n’y ait pas de tempête tropicale au cours du huitième mois de l’année.

Quelques jours avant la publication de cet article, le Weather Channel nous disait :

L’Atlantique devient plus actif ; il y a 4 zones à surveiller maintenant.

S’il vous plaît ! Nous avons besoin d’un ouragan pour confirmer que ces catastrophes climatiques augmentent effectivement comme nous le disons ! Il nous faut des cadavres !

Mais n’ayez crainte, chers activistes du climat : « le bassin atlantique, longtemps endormi, montre enfin des signes de réveil ». « De nombreuses saisons qui ont commencé dans le calme sesont agitées par la suite. »

Avec un peu de chance, cette année, nous aurons encore un ou deux gros ouragans qui frapperont les États-Unis, tueront quelques millions de personnes et prouveront que les climatosceptiques ne savent pas de quoi ils parlent.

Sauf que les ouragans ont décidé de ne pas se mettre au travail en août, cette année. Contrairement au Congrès américain, ils ont choisi de ne pas détruire des vies américaines.

Si seulement le Parti Démocrate, dont les politiques ont blessé, et continueront de blesser, plus de gens que n’importe quelle centaine de tempêtes tropicales, était aussi clément que les ouragans.

Ce qui est triste, c’est que les Démocrates le font exprès, en racontant des mensonges.

Les électeurs du Parti Démocrate sont des moutons.

Les activistes du changement climatique vantent chaque ouragan, inondation, sécheresse, tornade, saison chaude, saison froide, etc, comme étant des preuves qu’ils ont raison. Les « événements météorologiques extrêmes » sont pour eux autant de preuves de la catastrophe climatique à venir, si nous n’achetons pas tous des voitures électriques, ne mangeons pas des insectes et n’utilisons pas des éoliennes et des panneaux solaires pour refroidir et chauffer nos maisons et cuire nos insectes.

Leurs mensonges se font de plus en plus entendre et, manque de pot, ils sont maintenant au pouvoir en Amérique du Nord et en Europe.

Les conséquences sont de plus en plus évidentes dans le monde entier.

Avez-vous entendu parler des cyclones au Sri Lanka, ces dernières années ?

Rien ne prouve que les « phénomènes météorologiques extrêmes », comme les tempêtes tropicales, les inondations, les sécheresses, etc. sont en augmentation.

Les tempêtes tropicales de grande ampleur (catégorie 3 ou plus) ont en fait diminué au cours des 150 dernières années.

Elles se produisent maintenant, elles se sont produites dans le passé et elles se produiront à l’avenir, même si elles ont décidé de faire la grasse matinée au mois d’août 2022.

Le Congrès et les eurodéputés ne peuvent pas changer le temps qu’il fait. Mais chaque fois qu’un ouragan ou une tornade se produit, c’est devenu une « preuve » du « changement climatique causé par l’homme.

L’Ouragan Harvey en 2017 en est un excellent exemple (avons-nous eu une telle catastrophe depuis ?).

« Harvey est ce à quoi ressemble le changement climatique », nous a informé Politico.

The Independent a demandé :

L’ouragan Harvey va-t-il montrer à Donald Trump que le changement climatique existe ?

« Le changement climatique a rendu l’ouragan Harvey plus meurtrier », a estimé un professeur spécialiste du changement climatique cherchant à instruire les péquenots.

Harvey était en fait le premier ouragan de catégorie 3 ou plus à toucher terre aux États-Unis depuis 2005.

Mais le battage médiatique était normal pour les sectateurs religieux du changement climatique (dont l’un nous a dit, en 2012, que nous devions nous « repentir » de notre « péché » de « déni climatique »).

  • En 2005 : « L’ouragan qui a frappé la Louisiane hier a été surnommé Katrina par le service météorologique national. Son vrai nom est le réchauffement climatique », nous a instruits le Boston Globe.
  • En 2007, Al Gore a déclaré que le pôle Nord serait « exempt de glace en 2013 ».

En fait, en 2013, la terre a gagné une quantité record de glace de mer, ajoutant l’équivalent de 19 000 îles Manhattan de glace. Al Gore ne s’est trompé que de 920 000 miles carrés.

  • En 2012 : «La super-tempête Sandy est ce à quoi ressemble le réchauffement climatique », a estimé l’Environment News Service.
  • En 2015, « l’ouragan Matthew ressemble beaucoup à l’avenir du changement climatique », nous a averti CNN.

Ad infinitum, ad nauseam.

Le canular du « changement climatique » n’est rien d’autre qu’une prise de pouvoir par une élite marxiste qui veut contrôler un gouvernement mondial unique et dicter la vie de chaque être humain sur cette planète – ceux qu’elle ne tue pas.

Le marxisme n’est pas mort avec l’Union soviétique.

Ils n’ont pas admis qu’ils avaient tort et sont soudainement devenus des capitalistes démocratiques. Ils ont simplement changé de couleur – du rouge au vert. Quelqu’un s’intéresse-t-il au fait que la folie du « réchauffement climatique » a commencé juste au moment de l’effondrement de l’Union soviétique ?

Mais, il y a peut-être du vrai dans cette histoire de réchauffement climatique après tout.

Comme l’a écrit un commentateur :

Les couches de neige sont moins fréquentes et moins profondes. Souvent, elles ne restent pas sous les montagnes plus d’un, deux ou trois jours et très rarement une semaine. On se souvient qu’elles étaient autrefois fréquentes, profondes et de longue durée. Les personnes âgées m’informent que la terre était autrefois couverte de neige pendant environ trois mois chaque année. Les rivières qui, à l’époque, ne manquaient que rarement de geler au cours de l’hiver, ne le font presque jamais maintenant. Ces changements… au printemps, sont très fatals aux fruits… Je me souviens que lorsque j’étais un petit garçon, il y a environ 60 ans, les couches de neige étaient fréquentes et profondes chaque hiver.

Preuve, s’il en fallait une, que la planète se réchauffe de façon désastreuse.

Oups ! Désolé ! En fait ce commentaire a été écrit par Thomas Jefferson en 1799.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Townhall

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

4
0
Merci de nous apporter votre commentairex