Publié par Salem Ben Ammar le 11 septembre 2022
Que se passe-t-il dans les mosquées ?

On nous bassine avec les affaires de pédophilie de l’Eglise, mais jamais celles des mosquées, qui sont pourtant légion dans les pays musulmans, laissant croire qu’ils sont un modèle de vertu et de respect de l’intégrité physique et sexuelle.

La pédophilie ne serait donc pas musulmane, elle serait chrétienne. Alors que leur exemple est un pédophile patenté, que ses sbires étaient connus pour emmener des garçons avec eux lors de leurs expéditions de razzias, outre le Coran qui promet de jeunes éphèbes aux musulmans qui tuent et se font tuer sur le chemin d’Allah.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



La pédophilie est plutôt de la pédérastie, car la majorité des victimes des abus et de viol sont des garçons.

L’exemple de l’Algérie fait froid dans le dos et illustre son ampleur dans les pays musulmans.

« Les résultats de la dernière enquête réalisée par la Fondation nationale pour la promotion de la santé et du développement de la recherche (Forem) en 2007 sur les abus sexuels sur mineurs donne froid dans le dos. Entre 10.000 et 13.000 enfants sont victimes d’abus sexuels chaque année. Petit calcul pour rendre cette réalité plus nauséabonde : près de 850 cas par mois, plus de 27 par jour. Une agression sexuelle contre un enfant par heure dans un des quatre coins du pays.

Depuis, aucune enquête n’a été faite pour corroborer ou mesurer l’évolution du phénomène, ‘faute de financement’, explique le professeur Mustapha Khiati, résident de la Forem.

Tous ces non-dits sur la pédophilie en Algérie | Slate Afrique

Contrairement à l’Eglise, qui a longtemps caché le cadavre de la pédophilie sous les tapis, ce sont les familles des victimes, en Algérie et dans les autres pays musulmans, qui préfèrent les étouffer et refuser de porter plainte, de peur que cela s’ébruite et qu’elles soient éclaboussées par le scandale.

En Afrique du Nord, l’honneur des familles prime sur le droit des victimes de viol et de pédophilie. C’est elles qui se trouvent dans l’œil du cyclone de la justice populaire, qui dédouane le coupable et accable sa victime.

On recouvre donc d’une chape de plomb les affaires de bonnes mœurs. Et dans le cas de jeunes victimes de viol, une seule issue : le mariage de la victime avec son bourreau, la double peine, pour sauver l’honneur de la famille.

Ces sociétés dites puritaines et conservatrices n’ont jamais le souci de la souffrance des victimes. Leur mot d’ordre : mettons le voile dessus et Allah te protégera. La loi du silence est la règle. Comme tout se passe dans les secrets, elles sont « vierges ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

3
0
Merci de nous apporter votre commentairex