Publié par Abbé Alain Arbez le 23 octobre 2022
De l’ambiguïté de « la religion »

Depuis des décennies le bimillénaire catholicisme en France s’efface du champ visuel de la société, tandis que l’islam nouvellement arrivé s’affirme tous azimuths et vise à atteindre une centralité dans la vie publique.

Les faits divers, les événements sociétaux, les débats et les controverses impliquant l’islam tiennent une place de plus en plus envahissante dans l’actualité. Souvent comme l’arbre local qui cache la forêt internationale des enjeux d’une islamisation généralisée…

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







C’est sans doute ce qui fait changer subrepticement le sens des mots que l’on retrouve dans les médias. Lorsque des journalistes évoquent « la religion », il ne s’agit jamais du catholicisme, du protestantisme ou du judaïsme, il s’agit toujours de l’islam.

Ainsi, quand des « jeunes » de cités sont interviewés dans des sondages d’opinion, il en ressort que la charia concentre leur préférence sur les lois de la république, et ils parlent volontiers de « la religion » pour désigner leur appartenance islamique.

Après les disputes autour du voile, voici que la querelle récente des vêtements islamiques dans l’école est également révélatrice de ce désir de capter toutes les formes de visibilité dans l’espace public. Tout cela au nom de « la religion ».

Pendant ce temps-là les évêques observent un prudent silence dans tout ce qui touche au soi-disant « vivre ensemble », le sujet étant hyper sensible, et les cartes sérieusement brouillées par les incessantes recommandations d’accueil inconditionnel des étrangers par les instances romaines. Au risque de confondre naïvement l’accueil évangélique du prochain – c’est à dire des personnes – avec la soumission au flux massif de migrants.

Il n’y a pas de doute, « la religion » n’est plus ce qu’elle était !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez, prêtre catholique, commission judéo-catholique de la conférence des évêques suisses et de la fédération suisse des communautés israélites, pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous