Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 octobre 2022
Trump remporte une nouvelle victoire contre le FBI de Biden dans l’affaire Mar-a-Lago

L’ancien président Donald Trump a remporté jeudi dernier une victoire importante dans la bataille judiciaire en cours, suite à la saisie par le FBI de documents dans sa propriété de Mar-a-Lago début août.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Donald Trump a de nouveau mis le département de la justice de M. Biden à genoux, grâce à un juge fédéral qui a eu l’audace de lui accorder le bénéfice du doute, une chose que tous les médias lui refusent depuis qu’il a occupé le bureau ovale, alors qu’il se bat contre les abus du FBI concernant les documents saisis dans sa propriété de Mar-a-Lago.

De quoi s’agit-il

  • Dans un premier temps, la juge Aileen Cannon a nommé un « maître spécial », ou avocat spécial, Raymond Dearie, pour examiner de manière indépendante les documents saisis par le FBI.

    Premier sérieux revers pour la plus puissante organisation policière au monde, corrompue à gauche jusqu’à la moelle, comme cela a été révélé par l’absolution donnée à Hillary Clinton, après le scandale du serveur d’emails installé chez elle pour gérer les dossiers top secret des Affaires étrangères des Etats-Unis. Ensuite, il y a eu le long scandale de la collusion russe, puis celui de l’étouffement du scandale de l’ordinateur de Hunter Biden…

    Cette nomination a empêché le FBI de faire avancer son enquête sur la gestion des documents en possession de l’ancien président.
  • Ensuite, la juge Cannon a prolongé le délai pour que le maître spécial puisse examiner les pièces saisies par le FBI.
    • Le ministère de la Justice a désormais jusqu’au 14 octobre pour mettre à la disposition de M. Trump tous les documents pertinents.
    • M. Trump dispose ensuite de trois semaines pour présenter à M. Dearie et au ministère de la Justice un examen complet de ces documents, et pour faire valoir son privilège avocat-client, son privilège exécutif, ou pour faire valoir qu’il s’agit de documents personnels ou présidentiels, en vertu du Presidential Records Act.
    • Le ministère de la Justice aura ensuite dix jours pour contester toute réclamation de M. Trump.
  • Enfin, la juge Cannon a reporté au 16 décembre 2022 la date limite à laquelle l’avocat spécial doit achever son examen.

« Cet élargissement modeste est nécessaire pour permettre un temps adéquat pour l’examen et les recommandations du maître spécial, compte tenu des circonstances telles qu’elles ont évolué depuis l’entrée de l’ordonnance de nomination », a écrit la juge.

Avec tout cela, la tentative Démocrate de faire exploser le dossier juste avant les élections de mi-mandat – ce qu’on appelle la « surprise d’octobre » qui a fait échouer tant d’élections, vient de capoter lamentablement.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous