Publié par Gally le 7 novembre 2022
Benjamin Barthe, propagandiste de l’Immonde, s’illustre encore

Cela devait le gratter, le petit Benjamin. Plusieurs jours passés sans diffamer Israël, son prurit devenait insupportable.

Ce matin, orgasme, il a trouvé ! Bon, la « source » pourrait être considérée comme un peu légère, si on ne parlait pas « d’antisionisme », sa neutralité pourrait poser problème s’il était question de l’Ukraine, des gilets jaunes, …., de tout autre sujet qu’Israël en fait (dans sa bio, elle affiche fièrement « sionisme = racisme »), mais vu qu’on ne parle pas de journalisme mais de compulsion rageuse…

Et donc, le petit Benjamin, tout fier de lui, pose sa crotte et retweete ceci :

Mission done ! Une belle « histoire » « antisioniste » fournie à ses followers, lesquels pourront « justifier » leur prochaine agression d’un gamin juif dans une école, leur prochain tag sur une synagogue, …, enfin, tout ce que le petit Benjamin fantasmerait de faire, si tout du moins il était un strict minimum équipé d’organes. A défaut, il délègue, fournit le carburant des molotovs qu’il n’a pas le courage de lancer lui même. Après tout, le résultat est le même, et seul lui compte, n’est ce pas ?

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Le souci ? En moins de temps qu’il ne faut pour tweeter, des personnes avaient déjà répondu à la « Muzna » :

Et, ô désespoir, ce n’est même pas un Israélien qui cloue le bec de la mythomane, même pas un Juif, mais un Arabe…

Petit Benjamin, post coïtum tristus, supprimera piteusement son retweet, en maugréant contre ces « saletés de juifs d’Israéliens » qui n’avaient même pas laisser le temps à sa saloperie de porter ses fruits.

Malheureusement pour lui, Internet à une mémoire.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gally pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous