Publié par Jean-Patrick Grumberg le 14 novembre 2022
Gérard Collomb : je me suis tu sur les migrants clandestins avant la présidentielle pour ne pas faire élire Marine Le Pen*

Dans une interview pour le Point, Gérard Collomb dénonce l’immigration illégale.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







« En accueillant maintenant l’Ocean Viking, on ouvre une nouvelle brèche, créant un précédent. Pour moi, cela ne peut qu’encourager les réseaux de passeurs pour qui les migrants sont une source de gains considérables », a déclaré l’ancien ministre de l’Intérieur.

L’ancien maire de Lyon ajoute : 

« Au delà de l’émotion sur le sort des personnes, l’accueil en France de l’Océan Viking marque un tournant dans la politique d’immigration en France. Lorsqu’en 2018 avait été envisagée la création d’un hot spot à Toulon je m’y étais opposé de toutes mes forces et avais démissionné », a-t-il déclaré.

Pour Gérard Collomb, la France est en passe de rejoindre l’Italie, Malte ou la Grèce au club des « pays de premières entrées » des migrants passant par la Méditerranée.

« Si je m’étais exprimé avant la présidentielle, mon intervention aurait pu inverser le résultat de cette élection, et Marine Le Pen être élue. C’est pourquoi je me suis tu », précise-t-il même.

« Gérard Collomb, un socialiste, est au courant. François Hollande, qui parle de « partition », est au courant. Tous les Français sont au courant. Il va être de plus en plus difficile au pouvoir et aux médias de faire croire que dénoncer l’invasion migratoire est « d’extrême droite » », a tweeté Eric Zemmour.

« Les aveux de Gérard Collomb sont lourds : ils confirment que nos dirigeants savent les dangers de la submersion migratoire (terrorisme, insécurité, perte d’identité), mais font délibérément le choix de la poursuivre. Pour eux, l’immigration n’est pas un problème, c’est un projet », a également commenté Jordan Bardella (RN).

Silence dans le camp socialiste.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

*Lorsque cet homme déclare qu’il s’est tu pour ne pas faire élire Le Pen, que dit-il en fait ? Que pour lui, il vaut mieux avoir une immigration incontrôlée, ses violences, ses attentats, ses pressions culturelles et religieuses islamistes, le danger accru, qu’un président d’extrême droite…

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous