Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 novembre 2022
Jon Batiste chantera pour le président français Emmanuel Macron lors du premier dîner d’État de Joe Biden

Deux drapeaux américains et français flottent sur la façade de l’aile ouest du bâtiment du bureau exécutif Eisenhower, signalant la visite du président français Emmanuel Macron cette semaine.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







L’immense tente qui accueillera le dîner d’État de jeudi est en cours de montage. Le Président Biden a été informé des derniers plans dans le bureau ovale lundi après-midi. Les fanfares, les porte-drapeaux et les frous-frous, le personnel de l’aile est et les assistants présidentiels des deux pays prendront part à une répétition générale complète mardi, allant de la cérémonie d’arrivée aux divers déplacements des dirigeants sur le campus de la Maison Blanche.

Les préparatifs du premier dîner d’État de M. Biden ont commencé il y a plusieurs mois, peu de temps après la fixation de l’événement et des dates. Et ils ont exigé un degré extrême de coopération et de coordination entre de nombreuses agences de l’exécutif : le département d’État et le bureau du protocole, les ailes ouest et est, le Conseil national de sécurité, les visiteurs de la Maison-Blanche, les bureaux sociaux et militaires et les services secrets.

« Pour les centaines, si ce n’est les milliers de personnes qui sont impliquées dans cette visite, cela a été une entreprise extraordinaire, mais aussi très spéciale et très excitante pour toutes les personnes impliquées », a déclaré M. Gifford, qui est la principale liaison à Washington pour l’ambassadeur français Philippe Etienne. Gifford sera également l’escorte de M. Macron depuis son atterrissage mardi soir à la base interarmées Andrews jusqu’à son départ vendredi.

« C’est la plus haute forme de diplomatie que l’on puisse faire, une visite d’État. Et nous voulons nous assurer que nos invités, en l’occurrence le Président et Mme Macron, vivent une expérience merveilleuse », a déclaré M. Gifford.

Cela commencera dès que M. Macron et son épouse, Brigitte, arriveront à la Blair House, la résidence historique située en face de la Maison Blanche où le couple séjournera. Là-bas, le chef cuisinier prévoit de servir un repas basé vaguement sur le menu traditionnel de Thanksgiving américain.

La maison d’hôtes de cérémonie, où résident depuis longtemps les chefs d’État en visite, sera également décorée pour les fêtes de fin d’année avec cinq sapins de Noël – tout comme la salle Est, où Macron et Biden tiendront une conférence de presse jeudi.

Selon un autre fonctionnaire de la Maison-Blanche, le programme principal est un déroulement précis, détaillé à la minute près.

Lors du point de presse de lundi, le porte-parole du NSC, John Kirby, a noté que la France est le plus ancien et l’un des plus importants alliés de l’Amérique – la diplomatie de tous les pays dit exactement cela pour tous les Etats – Le président, a ajouté M. Kirby, « a estimé que c’était exactement le bon pays et le plus approprié pour commencer les visites d’État » (avec deux ans de retard).

La visite s’étendra sur trois jours et comprendra une réunion bilatérale avec M. Biden et une conférence de presse conjointe, un déjeuner officiel au Département d’État ainsi qu’une visite mercredi au siège de la NASA avec la vice-présidente Kamal Harris.

L’événement principal sera le dîner d’État de jeudi soir

Dès que le dîner a été annoncé à la fin du mois de septembre, le bureau du protocole a commencé à faire des recherches sur les visites d’État passées pour s’assurer que celle-ci serait conforme aux précédents, ont indiqué les responsables. Et à la fin du mois d’octobre, des membres de l’administration ont accueilli une délégation française à la Blair House. Pendant deux jours de réunions, les assistants des deux parties ont coordonné tous les aspects de la visite, de l’égalité d’accès de la presse américaine et française à la protection de Covid, en passant par les programmes des deux premières dames et les événements et déplacements prévus.

La presse aura accès à certaines parties du dîner : Le toast officiel de M. Biden et la première chanson de Jon Batiste, le premier musicien de la Nouvelle-Orléans à se produire lors d’un tel événement. (Macron prévoit de visiter la Nouvelle-Orléans vendredi avant de rentrer en France).

Ce dîner, qui intervient presque à mi-parcours du mandat de M. Biden, est un signe que les inquiétudes liées à la pandémie qui avaient mis de tels événements en veilleuse se sont largement apaisées. À titre de comparaison, le président Obama a organisé six dîners d’État au cours de sa seule première année.

Le premier dîner du président Donald Trump a également eu lieu avec M. Macron. Contrairement à Obama, qui a demandé des têtes d’affiche comme Beyoncé, Janelle Monáe, Mumford and sons et John Legend, lorsqu’il a accueilli Macron, c’est l’Opéra national de Washington que Trump a recruté pour assurer le divertissement de la soirée.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous