Publié par Magali Marc le 27 novembre 2022
Tentative de sabotage ? Kanye West, qui se porte candidat à la nomination du GOP pour 2024, a diffusé des vidéos de sa visite à Mar-a-Lago

Le rappeur Kanye West a décidé de faire une seconde tentative pour devenir le locataire de la Maison Blanche. Actuellement empêtré dans une série de polémiques surtout à cause de ses réflexions antisémites récentes, M. West a néanmoins décidé de redevenir candidat à l’élection présidentielle de 2024 et cette fois, il a demandé à Donald Trump d’être son colistier !

M. West s’est servi de son compte Twitter récemment réactivé par Elon Musk, pour faire la promotion de sa candidature dans une série de vidéos confuses, vendredi le 25 novembre.

C’est dans l’une de ces vidéos que le rappeur américain assure avoir déjà échangé avec l’ex-Président des États-Unis Donald Trump : « Je lui ai demandé d’être mon vice-président », affirme-t-il. Il ajoute toutefois que son potentiel futur vice-président a « commencé a lui hurler dessus » après cette proposition.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Cette sortie de M. West ne devrait pas surprendre ceux qui savent que le rappeur a un problème de santé mentale qu’il a lui-même reconnu : il est bipoplaire (Le trouble bipolaire est une maladie psychique chronique responsable de dérèglements de l’humeur avec le plus souvent une alternance d’états d’exaltation et de dépression).

Son comportement erratique fait partie intégrante de ce trouble de la santé mentale qui, selon l’American Psychiatric Association, peut provoquer des « états émotionnels extrêmes et intenses » et peut inclure un « comportement à risque » et de l’irritabilité.

En dépit de ce problème évident, des analystes des sites Breitbart, RedState et même American Thinker, ont fait état de cette rencontre avec Donald Trump mardi soir (le 22 novembre) et ont blâmé M. Trump, en essayant d’analyser pourquoi il a accepté de rencontrer M. West.

Ces analystes attribuent cette décision de Donald Trump à de l’étourderie ou à une ambition démesurée.

Selon Andrea Widburg (l’analyste d’American Thinker que je traduis souvent), Donald Trump a accepté de recevoir Kanye West à souper parce que ce dernier est suivi sur Twitter par plus de 32 millions de personnes et qu’il espère obtenir leur appui en 2024 !

Un commentateur de Breitbart souligne que c’est Kanye West qui a mal agi en amenant avec lui deux invités que Donald Trump ne connaissait pas :

Comme par hasard, les détails [de la rencontre] sont coulés dans les médias et maintenant Donald Trump est présenté comme étant un nazi, raciste blanc, chrétien, nationaliste, négateur de l’Holocauste ; un terroriste qui ne reconnaît pas la menace du changement climatique et un agent secret des Russes.

Les auteurs de Breibart, Jerome Hudson et Matthew Boyle, reconnaissent que

Kanye West a publié des captures d’écran de messages texte et une vidéo après son dîner mardi soir à Mar-a-Lago avec l’ex-Président Donald Trump qui suggèrent qu’en plus de dîner avec le rappeur cette semaine, M. Trump a rencontré un nationaliste blanc, négationniste nommé Nick Fuentes.
Dans la vidéo discutant du dîner du lendemain, M. West affirme que « M. Trump est vraiment impressionné par Nick Fuentes ».

Jeff Charles, un auteur de RedState, a pour sa part estimé que Donald Trump (sans doute après avoir été alerté du scandale potentiel par l’un de ses conseillers) s’est rendu vendredi dernier sur son site Truth Social pour aborder la question. Il a écrit :

La semaine dernière, Kanye West m’a appelé pour dîner à Mar-a-Lago. Peu après, il s’est présenté à l’improviste avec trois de ses amis, dont je ne savais rien. Nous avons dîné le mardi soir avec de nombreux membres présents sur le patio arrière. Le dîner a été rapide et sans incident. Ils sont ensuite partis pour l’aéroport.

Évidemment, cette histoire qui n’en est pas une a été rapportée par Axios, et le Daily Beast, des médias connus pour leur antagonisme à l’égard de Donald Trump.

Fox News, Newsmax et The Gateway Pundit n’ont pas du tout parlé de cette rencontre.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous