Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 novembre 2022
Trump conclut un nouvel accord à l’étranger

La société de Donald Trump vient de concéder une licence sur son nom pour un complexe hôtelier, immobilier et de golf à Oman, le premier de ce que la société espère être plusieurs accords à l’étranger, et les médias ne vont pas tarder à évoquer des questions de conflit d’intérêts – qui avaient pourtant déjà été tranchés quand il était président, en raison de son entrée dans la course à la Maison Blanche.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







La Trump Organization a déclaré que l’accord de licence – le premier depuis que M. Trump a quitté ses fonctions – a été conclu avec le promoteur saoudien Dar Al Arakan et comprendra un terrain de golf, un hôtel et des milliers d’unités résidentielles dans la capitale d’Oman, Mascate.

Le fils de M. Trump, Eric, qui supervise les intérêts immobiliers mondiaux de l’entreprise, a déclaré mardi à l’Associated Press que l’entreprise n’était plus liée par la restriction qu’elle s’était imposée de ne pas faire de transactions à l’étranger lorsque son père était président.

« Vous pouvez vous attendre à plus de contrats d’hôtel et de golf à l’étranger à l’avenir », a déclaré Eric Trump dans un échange de texte.

M. Trump a annoncé mardi qu’il se représentait à la présidence dans un discours prononcé depuis son club de Palm Beach, en Floride.

La société de M. Trump a conclu de nombreux accords de licence immobilière à l’étranger avant son entrée à la Maison Blanche, notamment pour des hôtels et des tours résidentielles au Canada, à Dubaï, au Mexique, en Inde et en Turquie. Certains experts en stratégie de marque s’attendaient à ce qu’il appose son nom sur davantage de bâtiments après avoir quitté ses fonctions, avec l’attrait supplémentaire de la marque d’un ancien président américain.

Avec la possibilité que Trump se représente, l’entreprise pourrait ressentir une pression pour agir rapidement afin d’ajouter à l’accord d’Oman. À la question de savoir si l’entreprise mettrait un terme à de tels accords si son père était élu, Eric Trump a répondu : « Pourquoi ferions-nous une telle chose ? »

Le New York Times, qui a été le premier à faire état de l’accord avec le promoteur saoudien, a indiqué que le complexe touristique d’Oman, d’une valeur de 1,6 milliard de dollars, comptera environ 400 chambres d’hôtel et 3 500 unités résidentielles.

Depuis qu’il a quitté ses fonctions, M. Trump a organisé deux tournois dans ses propriétés pour la série LIV Golf, financée par l’Arabie saoudite. Le gendre et ancien conseiller principal de M. Trump, Jared Kushner, a également fait l’objet d’un examen minutieux de la part des Démocrates en raison d’un investissement de 2 milliards de dollars d’un fonds souverain saoudien pour son fonds d’investissement lancé après son départ de la Maison-Blanche.

Contrairement aux entreprises de construction et de propriété de Trump, la licence offre un moyen de générer des revenus car sa marque reste forte. Avant son élection en 2016, les contrats de licence immobilière de Trump ont généré jusqu’à 30 millions de dollars de revenus en 17 mois jusqu’en mai de cette année-là, selon les documents financiers qu’il a dû déposer en tant que candidat. Une grande partie de ces revenus étaient des bénéfices.

Le chef financier de longue date de Trump, Allen Weisselberg, a déclaré à Businessweek dans une interview de 2015 que l’entreprise gagnait globalement environ 50 cents sur chaque dollar de revenu, grâce en partie aux licences.

Au service des citoyens Américains, Donald Trump avait non seulement fortement vu baisser son niveau de revenus, durant sa présidence, mais il avait renoncé à son salaire -sauf 1 dollar pour rester dans la légalité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous