Publié par Drieu Godefridi le 15 novembre 2022
Vers un triomphe de la droite aux Pays-Bas ?

Un sondage intéressant vient d’être publié par l’un des principaux instituts néerlandais, pour les élections législatives aux Pays-Bas (mars 2023). Voici ce qui peut en être retenu.

On notera d’abord l’effondrement des partis de gouvernement, à commencer par celui du Premier ministre en exercice, le VVD « libéral de centre-droit » de Mark Rutte. Mark Rutte est un étrange faux-libéral qui s’est notamment distingué par le « confinement préventif« , aberration liberticide imposée aux Néerlandais face à Omicron, dans l’hypothèse où ce variant aurait pu s’avérer dangereux (quod non). Rutte s’est également signalé par la guerre autoritaire qu’il mène aux agriculteurs jusqu’à forcer nombre d’entre eux, sous prétexte de « pollution », à cesser leurs activités, tandis qu’une crise alimentaire mondiale nous guette.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Le PVV de Geert Wilders (droite) est désormais premier parti néerlandais. Le PVV incarne une droite stricte, qui s’est toujours gardée des dérives délirantes de l’autre « droitier » néerlandais, Thierry Baudet.

Le parti de Thierry Baudet FVD (droite) s’affaisse lui aussi. Baudet, de jeune talent prometteur qu’il était, s’est mué en une sorte de caricature de conspirationniste américain. Ainsi Baudet taxait-il récemment Bill Gates de « plus grand criminel de l’histoire ». Il a également déclaré que le monde est gouverné par une coalition de « reptiles ». Les Néerlandais ne semblent guère convaincus par cette évolution de M. Baudet vers la psychiatrie en milieu ouvert.

JA21 (droite), qui est une scission du parti de Baudet suite à sa dérive conspiro-reptilienne, se propulse à la troisième place du classement. Le parti des paysans passé de 1 à 12 sièges. Enfin, le premier parti de gauche (D66) perd la moitié de ses sièges (rappelons qu’il ne s’agit bien sûr que d’un sondage !)

En conclusion, les quatre premiers partis néerlandais sont désormais des partis de centre-droit et de droite. Toutefois, avec Mark Rutte à sa tête, le VVD, qui n’a plus de libéral de droite que le nom, préférera probablement gouverner à gauche et à l’extrême gauche.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Drieu Godefridi pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous