Publié par Mauricette le 1 décembre 2022
Ces pays où les chrétiens pourraient totalement disparaître

Source : Aleteia

Les persécutions envers les chrétiens ont progressé dans 75% des 24 pays étudiés par l’Aide à l’Église en détresse (AED) dans son dernier rapport publié fin novembre. Parmi eux, la situation dans cinq pays apparait particulièrement inquiétante et menaçante pour la survie des chrétiens.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







C’est l’histoire de Farah, fillette pakistanaise violée, convertie et mariée de force dans le Pendjab. C’est la fin tragique de Samaru, un indien de 14 ans sauvagement assassiné dans l’État d’Odisha. C’est aussi l’attaque meurtrière d’une église d’Owo, au Nigeria, lors de la messe de Pentecôte et qui a coûté la vie à une quarantaine de personnes dont de nombreux enfants. Des faits glaçants, certains ayant retenu l’attention de l’opinion publique quelques minutes, d’autres étant retombés dans l’oubli le plus total. Pourtant ces attaques, atrocités, persécutions et brimades sont subies par des centaines de milliers de chrétiens à travers le monde en raison de leur foi. Et elles ont progressé dans 75% des 24 pays étudiés par l’Aide à l’Église en détresse (AED) dans son dernier rapport publié fin novembre. Parmi eux, cinq pays pourraient bien voir les chrétiens disparaître de leur population.

Plus de 7.600 chrétiens auraient été tués et 5.200 autres enlevés entre janvier 2021 et juin 2022, rapporte l’AED. L’année 2021 a également été marquée par des attaques contre plus de 400 églises ou institutions chrétiennes. Boko Haram, qui a fait allégeance à l’État islamique en 2015, a attaqué des villages, enlevant de nombreuses personnes, principalement des filles et des jeunes femmes, les forçant souvent à épouser leurs ravisseurs. Jusqu’à 95% des femmes enlevées et forcées de se marier sont chrétiennes. « Les persécutions perpétrées au Nigeria sont d’ordre systémique et endémique », détaille Mgr Matthew Man-Oso Ndagoso, évêque de Kaduna. « Elles sont systémiques car basées sur des lois non-écrites et endémiques car les personnes subissant ce type de persécution sont facilement oubliées jusqu’à ce qu’un événement “spectaculaire” se produise ».

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous