Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 décembre 2022
Seul pays du Moyen-Orient où elle n’est pas en danger, la population chrétienne d’Israël est passée à 185 000 personnes

Israël est à la fois le seul pays du Moyen-Orient que la population chrétienne ne fuit pas, le seul pays où elle sait qu’elle ne subit aucune persécution religieuse, et le seul pays auquel elle voue une hostilité profondément ancrée. En revanche, et sauf erreur de ma part, on ne connaît pas de cas de terrorisme arabe chrétien en Israël.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







La communauté chrétienne d’Israël a augmenté de 2% en 2021 pour atteindre 185 000 personnes, soit 1,9% de la population totale de l’État, a indiqué dimanche le rapport annuel du Bureau central des statistiques. Publié le jour de Noël, le rapport indique que plus des trois quarts de la population chrétienne d’Israël sont arabes, soit près de 7 % de la population arabe totale du pays.

Il est important de noter que les médias, parce qu’ils sont de gauche, ne publient pas ce chiffre. Lorsqu’ils parlent de démographie, ils font de la démagogie, ils cherchent à semer la peur, et à saper l’idée sioniste qu’Israël puisse vivre comme un Etat juif.

Ainsi, ils font un amalgame et annoncent que 21% de la population israélienne est arabe, ce qui est une manipulation rhétorique, puisque le chiffre n’est pas faux, mais qu’il est destiné à induire en erreur et est porteur d’un message hostile. Les médias ne font pas la distinction – et la distinction est d’une immense importance à plus d’un titre – entre les chrétiens arabes et les musulmans arabes. Ainsi donc, la population musulmane d’Israël n’est que de 14%, et pas de 21%.

Des disparités réelles

  • 52,9 % des chrétiens arabes (contre 31,2 % des musulmans arabes) poursuivent des études supérieures, et bien plus que la population juive (48,2 %).
  • À l’université, les chrétiens arabes sont surreprésentés en sciences sociales, en droit, en mathématiques, en statistiques et en informatique.
  • Ils sont sous-représentés en sciences de l’éducation, en sciences commerciales et de gestion et en sciences paramédicales.
  • La taille moyenne d’un ménage chrétien est de 3,06 personnes, à égalité avec celle d’un ménage juif (3,05), mais très inférieur à celle d’un ménage musulman (4,46).
  • L’indice de fécondité d’une femme arabe chrétienne en 2021 est en moyenne de 1,77 enfant par femme, contre 1,8 en 2019. L’indice pour l’ensemble du pays est 3,1 enfants par femme (Les juifs laïques sont à 2,2 – un cas unique au monde ; les musulmans sont à 3,0, les juifs religieux à 4,0 et les Haredim à 6,6).

La majorité des chrétiens d’Israël (70%) vit dans le nord du pays, principalement à Nazareth et à Haïfa. Quelque 13 000 d’entre eux résident à Jérusalem, qui n’a jamais eu beaucoup de chrétiens dans toute son histoire.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous