Publié par Drieu Godefridi le 17 janvier 2023
Antivaxx contre réalité : qui va l’emporter ?

Lecture vertigineuse de la presse conpirationniste américaine qui, encore aujourd’hui, en dépit des données disponibles, consacre 20 à 30% de ses titres et articles (sic) au caractère démoniaque (sic) des vaccins anti-COVID. Avec le recul des milliards de ‘datas’ publiées séparément du Japon à la Scandinavie et de Singapour à Israël, relevons quelques faits désormais avérés.

Les vaccins occidentaux anti-COVID ou « vaccins Trump », ont sauvé le monde. En réduisant drastiquement la probabilité hospitalisation/ICU, ces vaccins ont permis le désengorgement des hôpitaux, donc la réouverture de nos sociétés.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Aucune des prédictions apocalyptiques des antivaxx émises dès avant l’arrivée des vaccins (!) ne s’est réalisée. Aucune. On ne va pas les reprendre ici (milliards de morts, infertilité, extermination programmée des antivaxx, …) : le résultat documenté est nul (zéro, nil). Mention spéciale et prix de l’obscénité à ceux qui ont défilé dans les rues de Paris et Los Angeles avec l’étoile jaune des Juifs pendant la guerre, se prenant pour Jean Moulin et Ann Frank.

J’ai rencontré des cryptofans repentis, des communistes repentis, des fascistes gênés aux entournures, d’ex-alcooliques, des écologistes qui embrassent le nucléaire après l’avoir démonisé pendant 30 ans … Mais je n’ai jamais rencontré un seul antivaxx qui ait fait amende honorable. Pas un, nulle part, dans aucune langue. On atteint donc ici à une figure assez pure du fanatique.

Les antivaxx qui ont contaminé des gens partis en ICU ont objectivement du sang sur l’âme. Car, en réduisant drastiquement la probabilité de tomber malade, les vaccins occidentaux COVID réduisent bien sûr la probabilité de la transmission. Ce qui est loin d’être parfait, mais vaut beaucoup mieux que rien !

Toute médication comporte des effets secondaires, même l’aspirine et les moyens contraceptifs. Pareil pour les vaccins COVID, dans des proportions comparables et mieux documentées qu’aucune médication ne l’a jamais été.

Les vaccins COVID sont un détail, certes brillant, de l’histoire médicale. Mais le prélude de tout ce qui suivra car, demain, une fraction significative de vaccins et médications sera fondée sur la technologie mRNA. Bonne chance à ceux et celles qui s’en retrancheront : autant retourner de suite aux préceptes des médecins de Molière (la ‘médecine alternative’).

Conclusion : l’antivaxx est l’archétype du Moi-Soleil, cette triste figure qui hurle son droit d’avoir tort et de piétiner les faits, n’admet aucune limite à l’empire de sa volonté volontairement ignorante, et sera tout prêt à recourir à la violence — légale s’il est assez nombreux, directe dans le cas contraire — face à tout qui se mettra entre lui et son temple — qui est un miroir.

Figure de loser infra-rationnel et de rat de ses propres pulsions — comme on dit rat de bibliothèque — le Moi-Soleil fut annoncé de façon magistrale par Ortega y Gasset dans sa ‘Révolte des masses’, il y a tout juste un siècle.

Meanwhile, la science avance !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Drieu Godefridi pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous