Publié par Jean-Patrick Grumberg le 22 janvier 2023
Au secours, ils sont fous ! « Les étudiants qui ont leurs règles ne sont pas tous des femmes »

C’est reparti. Ou plutôt, ils continuent. Et ils ne s’arrêteront que lorsqu’ils auront gagné. Gagné quoi ? La fabrication d’un homme artificiel conforme à leur folie nihiliste.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Lors d’une réunion de la commission de l’Education américaine, les militants progressistes ont discuté d’un projet de loi qui rendrait les tampons et les serviettes disponibles dans toutes les toilettes des écoles (pour les filles comme pour les garçons). L’un des politiciens s’y est opposé, puis la marraine du projet de loi, Rep. Sandra Feist, est intervenue.

« Les étudiants menstrués non féminins sont confrontés à une stigmatisation et à des obstacles plus importants lorsqu’ils cherchent ces produits, donc les rendre facilement accessibles dans toutes les toilettes est particulièrement important pour ces étudiants. »

Je n’ai pas assez d’imagination, et certainement pas assez de connaissances pour résoudre cette équation. Une non-femme avec des règles, comment ça marche ? Un homme peut utiliser les toilettes pour femmes, mais il est interdit de faire référence à la nature ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous