Publié par H16 le 19 janvier 2023
Ce “complot” qui a eu lieu

Avec les #TwittersFiles, ces révélations en chaîne parues sur le réseau social de Musk, il devient évident que sont maintenant avérées ces théories poussées par ce que les médias appellent encore des “complotistes”, et petit à petit, on se rend compte qu’il existe bien un mouvement global, décidé par une petite élite, qui vise à réduire à leur plus simple expression les libertés personnelles et fondamentales d’un maximum d’individus sur la planète…

La mise au jour des pratiques entourant les grandes agences de renseignement, les politiciens et les administrations américaines sur le réseau social Twitter n’ont pas seulement permis de montrer la collusion entre le grand capital de la Silicon Valley, les Démocrates américains et les agences à trois lettres (DOJ, CIA, FBI, notamment) : elles ont permis de donner de très sérieuses billes à ceux qui expliquent depuis plusieurs années que ce mouvement n’est ni cantonné à Twitter (c’est banalement évident que tous les acteurs importants des grandes firmes technologiques participent à cette collusion), ni cantonné aux États-Unis : la façon dont les discours sont maintenant contrôlés dans la plupart des “démocraties occidentales” ne laisse guère de doute.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Ainsi, on retrouve partout, en Europe, les mêmes discours officiels, poussant les mêmes histoires, les mêmes arguments, au même moment. Et c’est lorsque la réalité finit par rattraper les hommes-troncs, les politiciens et les experts de plateaux télé, alors que la débandade s’installe et que différents pays finissent par tenir différents propos, multiplier différentes politiques parfois antagonistes les unes des autres que l’aspect artificiel de l’entente initiale apparaît alors.

Dans ce contexte, les #TwitterFiles n’ont été qu’un accélérateur de ces dissensions et ne font que confirmer ce qui finit par percer alors que l’unanimité occidentale ne tient plus : progressivement se font jour les plans d’une élite, plans d’ailleurs clairement annoncés et explicités dans différents livres, dans différents documents rendus publics, dans des entretiens qu’ont tenus ces dirigeants politiques, ces chefs de grandes entreprises mondiales et ces patrons de réseaux de médias. C’est un plan pour complètement renverser le monde dans lequel nous nous trouvons, permettant d’abolir toute trace de démocratie – c’est-à-dire d’une certaine autonomie des pays entre eux – pour ériger un gouvernement mondial dans lequel le peuple n’a pas son mot à dire (et ça tombe bien puisqu’il est de toute façon, selon ces élites, mieux dirigé par elles que par lui-même, c’est évident voyons !)…

Il est maintenant clair qu’il y a bien eu une entente, un consensus de pensée et d’actions, entre ces différents groupes, pour aboutir peu ou prou à ce résultat. Ce n’est même pas un complot car tout a été rendu public au fur et à mesure, et tout a été mis en place pour réduire la liberté des individus à sa plus simple expression, pour “nullifier” les gouvernements en les subvertissant au point de les rendre inutiles et non représentatifs.

Ainsi, en quelques années décisives et en profitant de crises successives rapides (en application stricte de la doctrine “Shock and Awe”), les libertés de mouvement, d’expression, d’autonomie corporelle (“my body, my choice” mais pas pour des injections mystère, hein) – les trois libertés les plus fondamentales – ont été directement attaquées. Même la liberté de religion fut aussi corsetée et avec elle toutes les autres libertés (de commerce ou d’association par exemple) qui forment pourtant les piliers de ces nations occidentales qui se gargarisaient jusque là de droits de l’Homme.

Ceci n’est ni une exagération, ni une théorie et c’est maintenant officiellement reconnu : chaque crise, depuis les attentats du 11 Septembre 2001 jusqu’à la pandémie de 2020 au moins, a été l’occasion pour les États occidentaux, dits démocratiques, de rogner à chaque fois sur ces libertés et d’accroître la surveillance sur leurs citoyens.

Parallèlement, ces mêmes crises ont été l’occasion de tout faire pour concentrer le commerce multinational tout en détruisant les petits commerces locaux, l’explosion des prix de l’énergie jusqu’au dernier projet de loi présenté dans ces colonnes en passant par l’intransigeance des administrations méphitiques dans tous les domaines (fiscal et social notamment) lorsqu’une difficulté se fait jour, n’étant que quelques exemples récents de cette tendance clairement mise en place depuis des années. Tout est fait pour que l’artisan, le petit commerçant et l’entreprise familiale disparaissent au profit des grands groupes, des gros opérateurs dont la structure est, du point de vue des hommes de l’État, bien plus facile à contrôler et manipuler.

Du reste, cette disparition des petits commerces par concentration des grands groupes et par sabotage politico-économique n’est même pas une théorie farfelue, c’est encore une fois la simple application des principes décrits par ce grand comique de Schwab dans son abrutissant pensum, “The Great Reset”, qui n’y propose pas autre chose à leur sujet.

Il en va de la même façon avec les CBDC : déjà évoquées à de nombreuses reprises dans ces colonnes, ces monnaies numériques de Banques Centrales permettront un contrôle des citoyens à un point jamais atteint dans l’Histoire de l’Humanité : chaque transaction, chaque échange sera scruté par l’État, et donc, par extension, autorisé ou banni. L’introduction d’un “Pass Carbone” ou équivalent sera d’autant plus simple dans ce contexte et permettra, en surcroît, de mettre des quotas de consommation de tout et de n’importe quoi, que ces CBDC rendront faciles à vérifier, imposer et sanctionner.

Oui, il n’y a aucun doute à avoir : tout a été mis en œuvre – et continue à l’être !- pour que le pouvoir et le contrôle des populations soit concentré dans un nombre restreint de mains.

Et le plus beau dans tout ceci est qu’il n’y a même pas eu complot : tout a été expliqué, prévu, planifié, au su et au vu de tous pour qui voulait voir (par exemple, l’Agenda 2030 est disponible en libre accès).

Dans ce contexte, pour paraphraser Baudelaire, la plus belle des ruses de ces Diables est de vous avoir persuadé qu’ils n’existaient pas.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © H16. Publié avec l’aimable autorisation de l’auteur (son site)

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous