Publié par Albert Soued le 8 janvier 2023
Le Qatar, votre pire ennemi

– Alexandre del Valle, journaliste et politologue : Ce qu’il faut retenir je crois c’est que le Qatar, par son lobbying comme par sa corruption des élites est largement parvenu à blanchir sa réputation comme à obtenir des avantages incroyables comme des exemptions de taxes immobilières, la coupe du monde de football, le droit de gérer-financer les mouvements d’islamisation de l’Europe sans qu’on lui pose de questions gênantes, etc. 

Et toujours encore et encore : plus de projets financés par le Qatar, et gérés par un réseau de pieuvres s’étendant de long en large sur l’Europe, et qui s’apprête à l’avaler si vous ne réagissez pas. Les réseaux islamistes n’ont de cesse d’alimenter l’esprit de haine entre musulmans et non-musulmans. Ils sont menés par l’Organisation internationale des Frères et soutenue par le Qatar et la Turquie. Leur tentative de pénétrer les institutions de la société civile pour changer la structure sociale de la société européenne, sont de véritables menaces, auxquelles les gouvernements et les politiciens occidentaux doivent faire face, avant qu’il ne soit trop tard. 

– Fiamma Nirenstein, journaliste italienne: Ceux qui prennent l’argent qatari n’ont aucune excuse, même si ceux qui le prennent – légalement ou illégalement – peuvent se dire qu’ils aident le « tiers monde » assiégé ou la cause sacrée de l’Islam. La corruption qatarie a déjà atteint les plus hautes sphères de l’establishment européen. Par exemple, la présidente de la sous-commission des droits de l’homme du Parlement européen, Maria Arena, a été contrainte de démissionner en raison d’accusations de corruption, et ce n’est probablement pas une coïncidence si elle a tweeté des déclarations militantes de soutien aux Palestiniens et des attaques virulentes contre Israël. Ce n’est pas de la simple avarice. Elle aide et soutient un ennemi de l’Occident qui poursuit une grande stratégie qui constitue une menace pour nous tous. L’aspect le plus public de cette stratégie est, bien sûr, le réseau qatari « Al Jazeera », qui a la façade d’un organe d’information légitime, mais qui est en fait un mélange de désinformation et d’incitation, et pas seulement contre l’Occident. En fait, plusieurs pays arabes qui ont rompu leurs liens avec le Qatar, sous prétexte que les Qataris financent le terrorisme, ont exigé la fermeture de la chaîne comme condition au rétablissement des liens…

Le Qatar a clairement fait savoir qu’il soutient le terrorisme et qu’il est, en fait, fier de le faire….

La façon dont un nombre aussi remarquable de particuliers ont réussi à mettre la main sur des sommes aussi fantastiques et à les acheminer vers l’Europe et des groupes terroristes comme Al-Qaida reste officiellement inconnue.

Cet argent aurait fini dans les poches de divers politiciens et lobbyistes européens. Cet argent avait, bien entendu, un but précis : acheter un soutien politique au Qatar. En particulier, pour inciter les politiciens européens à défendre l’émirat sur la place publique et à contribuer à blanchir son implication dans le terrorisme et les violations généralisées des droits de l’homme, ce qui pourrait offenser les électeurs européens.

Jusqu’à présent, le Qatar a largement bénéficié de l’impunité, encourageant le terrorisme et soudoyant les politiciens européens sans conséquence. Il s’agit d’une stratégie, qui fait partie d’une « guerre froide » menée par un État qui soutient l’extrémisme et la violence. Il est temps que les Qataris soient tenus pour responsables.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Albert Soued

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous