Publié par Salem Ben Ammar le 23 janvier 2023
L’islam, victime d’une cabale sioniste ?

Toujours la même rengaine, l’islamisme serait un faux islam. Comme si la racine de l’islamisme n’était pas l’islam.

L’islamisme est une création sioniste, disent les tartufes musulmans, sans en apporter la moindre preuve et expliquer comment le sionisme aurait pu créer une idéologie enfantée par Mahomet lui-même.

A moins que son géniteur fût lui-même une créature sioniste. Si cela pouvait être vrai, au moins ça leur ferait rejeter l’islam, eux qui vouent aux juifs une haine viscérale.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Comme ils sont pervers, et ont l’art de travestir la vérité dans leur lexicographie antisémite, ils sous-entendent par sionisme, “judaïsme”, et font incidemment passer l’islamisme et donc l’islam, qui est un système global qui englobe le culte, l’Etat et la cité, pour un sous-produit du judaïsme, reconnaissant ainsi implicitement que l’islam – ou l’islamisme – ne peut exister par lui-même sans tuer le père.

Cessez de voir la main du juif partout. Il n’a pas le don d’ubiquité, il existait avant l’islam et il n’a guère besoin de lui pour frayer sa voie dans l’histoire. Il était bien présent en Arabie, et il n’y plus aucune trace de lui dans cette contrée, ni dans quasiment dans aucun pays musulman. A qui la faute ? Au persécuté ou au persécuteur ? Les preuves les accablent : ils sont islamistes dans l’âme et dans leur mauvaise foi, ils vivent dans leur bulle musulmane, point culminant du déni.

Il est plus facile de faire pousser des nénuphars dans le sable du désert arabique que d’obtenir l’aveu d’un musulman sur ses crimes. ITels des innocents aux mains sales, plus victimes que les victimes elles-mêmes, ils ne sont jamais responsables de rien.

L’islam, victime d’une cabale sioniste qui a inventé l’islamisme pour lui nuire ?

Plutôt que chercher à lui faire porter la responsabilité de la métastase qui mine le corps islamique – ou islamiste – depuis le jour où ce virus létal s’est propagé à la surface de la terre, ils devraient assumer les horreurs de l’islam – ou islamisme.

L’islam est un système, et non une religion, comme le rappelle judicieusement Uri Rubin cité par Wikipédia :

Comme tous ces prophètes étaient des figures bibliques, il a fallu façonner la biographie de Mahomet selon les modèles bibliques. Ceci était censé convaincre les Gens du Livre, qui ont refusé de reconnaître en Mahomet un prophète tel que les leurs.

Selon Uri Rubin, le thème de l’attestation comprend également des récits qui enracinent le Prophète dans l’histoire Arabe locale.

Comme pour eux il n’y a d’histoire que celle de l’islam, les histoires des autres ne sont pas les leurs, quand bien même elles ont été écrites avec le sang de leurs victimes.

Pour paraphraser Ibn Khaldun, qu’ont-ils fait des juifs d’Arabie présent sur cette terre depuis la nuit des temps, et qu’ont-ils fait des chrétiens ? Qu’ont-ils fait des habitants juifs de Yathreb ? Pourquoi porte-t-il aujourd’hui le nom de Médine ? Quelles étaient les lois de l’hospitalité ? Est-ce Mahomet, venu en réfugié, ou ses hôtes, qui lui ont sauvé la vie ?

Le juif a été la première victime du virus létal – islamique ou islamiste. Massacré et chassé de cette terre qui était aussi la sienne. Qu’ont fait Mahomet et sa horde criminelle, des tribus juives de Banu Qouraydha, Banu Nadir et Banu Qanuqa ? Massacrées et expulsées de chez elles, dépossédées de leurs biens, leurs femmes violées et leurs enfants réduits en esclaves, pour le crime de ne pas avoir pris au sérieux ses délires messianiques.

Selon Ibn Ishaq, « Mahomet espérait, en fait, une conversion rapide et massive des juifs, mais ses illusions se dissipent très vite ».

Ibn Ishaq dit : Alors les rabbins juifs se remplissaient d’animosité contre l’Envoyé d’Allâh animés qu’ils étaient par l’iniquité, l’envie et la rancune, parce que Dieu a réservé aux Arabes le choix de son Prophète de parmi eux. […] Les rabbins juifs se mettaient à poser des questions à l’Envoyé d’Allâh, cherchaient à l’embarrasser, et à l’induire en confusion, afin de camoufler le vrai par l’erreur.

L’islamisme n’est pas l’enfant de Sion, il est l’enfant de Mahomet, des Califes qui ont façonné l’islam et le Coran et a été réactivé par le jurisconsulte Ibn Taymiyya (qui prônait un rétablissement de l’islam en tant que système global et nourri des seuls préceptes coraniques).

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous