Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 janvier 2023
Ukraine : sur fond de corruption en temps de guerre, Zelensky engage une vague de licenciements dans le gouvernement

Après la révélation d’une affaire de corruption au sein du gouvernement ukrainien concernant l’achat de produits pour l’armée ukrainienne pendant la guerre, le président Zelensky a entamé une vague de licenciements de vice-ministres, de gouverneurs de district et même de son assistant personnel.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Alors qu’elle lutte pour repousser l’invasion de la Russie, l’Ukraine dépend pour sa survie de l’aide des nations occidentales, qui s’inquiètent de la corruption endémique et de la manière dont l’argent qu’elles distribuent est utilisé, une inquiétude légitime qu’on aimerait qu’ils aient pour l’aide qu’ils apportent à l’Autorité palestinienne.

Der Spiegel et d’autres médias ont rapporté mardi que le chancelier allemand Olaf Scholz avait accepté, après des mois de résistance, de fournir à l’Ukraine le char Leopard 2 tant convoité, probablement en même temps que les États-Unis envoyaient leur char M1 Abrams. Ces informations n’ont pas encore été confirmées par les dirigeants allemands.

Mais mardi, des responsables américains ont déclaré que l’administration Biden prévoyait de fournir à l’Ukraine des chars Abrams pour la première fois. Le Pentagone a également annoncé une multiplication par six de la production d’obus d’artillerie lourde pour répondre à la demande de l’Ukraine.

La guerre ne suffit pas aux problèmes que rencontre l’Ukraine, elle doit en plus gérer une maladie bien ancrée, sa corruption, certes moindre qu’en Russie. Une série de fonctionnaires ukrainiens ont été démis de leurs fonctions mardi 24 janvier, notamment des vice-ministres, le vice-président, et une série de gouverneurs dans différentes régions d’Ukraine. La campagne de licenciement menée par les dirigeants ukrainiens est qualifiée par les médias locaux et internationaux de « secousse » et de « campagne de nettoyage ».

Cette campagne d’assainissement est intervenue alors que l’Ukraine exerce une forte pression pour que les pays occidentaux lui fournissent des armes de pointe telles que des chars. Autrement dit, aurait-elle eu lieu dans un contexte où l’Ukraine n’est pas contrainte de montrer patte blanche, on peut en douter.

Le vice-ministre de la Défense Vyacheslav Shuvalov a mis fin à ses fonctions suite à une affaire de corruption pour l’achat de produits alimentaires pour l’armée ukrainienne. Il ressort d’une enquête préliminaire que l’armée a acheté des produits de base à un coût de 2 ou 3 fois leur valeur marchande. Shuvalov est le premier à payer le prix de cette affaire.

Les derniers licenciements, qui sont apparemment liés à des irrégularités concernant les finances de l’armée, visent à assurer aux alliés de l’Ukraine dans le monde que les fonds qu’ils ont transférés à Kiev sont dépensés à des fins normales, selon la déclaration du gouvernement.

Le collaborateur du Président Zelensky, Kirill Tymoshenko, a été démis de ses fonctions suite à la publication d’une enquête concernant ses véhicules. Il est établi que Timochenko utilisait pour ses propres besoins un SUV que General Motors avait offert à l’Ukraine à des fins humanitaires.

Outre ces deux hauts fonctionnaires, d’autres vice-ministres ont été limogés, selon les médias ukrainiens :

  • Les deux adjoints du ministre du Développement, et
  • le vice-ministre des Affaires sociales,
  • De même, les chefs des régions de Kiev, Dnipro, Zaporozhye, Kherson et Sumy ont reçu des avis de révocation. Les raisons de ces destitutions n’ont pas été publiées.
  • Egalement cinq gouverneurs de régions qui ont été le théâtre de combats intenses à différents moments, notamment Kherson et Zaporizhzhia, ont été démis de leurs fonctions.
  • Le gouverneur de Kiev a également été licencié, mais a ensuite été réaffecté à un poste au sein de l’administration présidentielle.

Enfin, dimanche, une nouvelle affaire de corruption a été révélée.

Le vice-ministre des Infrastructures, Vasyl Lozhinsky, a été arrêté par la police ukrainienne, qui le soupçonne d’avoir accepté un pot-de-vin de 400 000 dollars en échange de contrats truqués pour l’achat de générateurs – des équipements qui sont maintenant utilisés par des masses d’Ukrainiens suite aux attaques russes contre les installations de fournitures d’énergie. Selon les rapports, il a été arrêté juste au moment où il a reçu l’argent du pot-de-vin. Il nie les allégations portées contre lui.

L’Ukraine a été confrontée à des scandales de corruption au sein de son gouvernement bien avant l’invasion russe de son territoire, qui a commencé il y a 11 mois. Mais pour de nombreux citoyens ukrainiens, la guerre avec la Russie a relégué au second plan les préoccupations liées à la corruption gouvernementale, au profit de l’unité et de la fierté nationales.

Aujourd’hui, après qu’il a été révélé que des responsables gouvernementaux utilisent les fonds de l’armée à leurs propres fins, la corruption est revenue à la une des journaux et a conduit à la vague actuelle de licenciements.

Le bureau du procureur général a également annoncé mardi qu’il avait licencié un adjoint après le tollé provoqué par sa décision de prendre des vacances en Espagne – en temps de guerre.

À la fin de la semaine, un journal ukrainien a rapporté que le ministère de la Défense achetait de la nourriture pour les soldats à un prix exorbitant, notamment des œufs à un prix trois fois supérieur à leur prix de marché. Le ministre de la Défense, Alexei Reznikov, a qualifié ces accusations de « non-sens absolu » et a déclaré qu’elles étaient le résultat d’« informations déformées ».

L’Ukraine voulait lutter pour maîtriser une corruption structurelle bien avant l’invasion. Zelensky a fait campagne en 2019 comme « l’outsider politique qui ferait le ménage ». Il a certainement besoin de meilleurs balais et aspirateurs.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous