Publié par Jean-Patrick Grumberg le 14 avril 2023
Ce que l’on sait sur Jack Teixeira, le responsable de l’énorme fuite des « Pentagone papers »

Jack Teixeira, 21 ans, est le principal suspect dans la fuite des documents secrets du Pentagone. Teixeira est membre de la Garde nationale du Massachusetts. Il a été arrêté jeudi après-midi à North Dighton, une ville de 8 000 habitants située à environ une heure au sud de Boston.

Jack Teixeira, 21 ans, antisémite, raciste et efféminé, est soupçonné d’être le responsable de l’énorme fuite des Pentagone papers. Il a été arrêté jeudi soir dans le Massachusetts. Entre-temps, le Pentagone a déjà ouvert une enquête suite à la fuite des informations.

Dans le passé, les fuites de renseignements de cette ampleur étaient le fait d’un lanceur d’alerte, d’un agent double, de Wikileaks, ou d’une opération d’espionnage réussie. La somme des documents divulgués par Teixeira est la plus préjudiciable depuis dix ans, et pourtant, il semble que le jeune membre de la Garde nationale aérienne du Massachusetts, qui les a partagés dans un petit groupe de discussion en ligne appelé Thug Shaker Central, n’était rien de tout cela.

Sur les photos, Jack Teixeira, le garde national de l’air de 21 ans qui a été identifié comme le principal suspect dans la fuite de documents secrets, a l’air d’un post adolescent dans son uniforme bleu foncé de l’armée de l’air. Il est à peine plus âgé que les amis adolescents du groupe en ligne dans lequel les documents classifiés ont été divulgués.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







La fuite est préjudiciable en raison de ce qu’elle a révélé sur les méthodes utilisées par les États-Unis pour recueillir des renseignements étrangers, non seulement sur les agences militaires et d’espionnage russes, mais aussi sur des partenaires tels que l’Ukraine et Israël, ainsi que sur des alliés clés en Asie, comme la Corée du Sud. Les documents indiquent où les informations ont été glanés par le « renseignement d’origine électromagnétique » ou « sigint », c’est-à-dire essentiellement par l’écoute téléphonique ou le piratage d’emails.

Jeudi après midi vers 13h30, le FBI a arrêté Teixeira et fouillé son domicile. Il a ensuite été déféré devant le tribunal fédéral de Boston dans le cadre de l’affaire des fuites de documents classifiés. Une vidéo d’une chaîne de télévision locale le montre emmené menotté. Une autre le montre les mains sur la tête, avançant à reculons vers les soldats en uniforme :

Alors que les forces de l’ordre se rapprochaient de lui, Teixeira lisait un livre dans le patio de sa maison, semblant ignorer ce qui était sur le point de se produire – ou le savait-il trop bien, puisque sur son groupe, les membres disaient que depuis deux ou trois jours, il était en panique, ne sachant pas quoi faire.

Le New York Times indique que des détails de l’intérieur de sa maison correspondent à certains détails de certaines des photos des documents secrets qu’il a fait fuiter.

Qu’est-ce que la 102e escadre de renseignement de la Garde nationale aérienne du Massachusetts où travaille Teixeira ?

La mission de la 102e escadre de renseignement est de fournir des services de renseignement de précision, de commandement et de contrôle à l’échelle mondiale, ainsi que des aviateurs entraînés et expérimentés pour le soutien au combat expéditionnaire et à la sécurité intérieure, selon son site web.

Qui est Jack Teixeira

  • Teixiera travaille comme technicien en systèmes de cybertransport, ce qui implique la réparation de systèmes de communication, selon son dossier militaire publié par la Garde nationale. Il est stationné au sein de la 102e escadre de renseignement, dont le siège se trouve à la base de la Garde nationale aérienne d’Otis, située à Cape Cod. Depuis son enrôlement en septembre 2019, il n’a reçu qu’une seule récompense, l’Air Force Achievement Medal, en plus de trois ans de service.

    Teixeira « est diplômé du lycée régional de Dighton-Rehoboth », rapporte WPRI.

    Il a été identifié par le New York Times comme la figure de proue du groupe de discussion de jeux en ligne, Thug Shaker Central, sur le réseau social Discord, dont Dreuz a parlé jeudi 13 avril. OG, c’est lui. Les fuites monumentales, qui secouent le Pentagone, agitent les agences de sécurité du monde entier, et ont dépêché, en panique, des responsables américains à Kiev cette semaine, c’est apparemment lui.

    Dans une déclaration à ABC News jeudi, l’armée de l’air a confirmé que le titre de service de Teixeira était « Cyber Transport Systems Journeyman » et qu’il avait rejoint l’armée de l’air en septembre 2019.
  • Selon WPRI, Teixeira, 21 ans, « vit à Dighton, dans le Massachusetts », dans « une maison individuelle dont le propriétaire est Dawn Dufault Teixeira, selon le bureau de l’évaluateur local ». La maison est située au 1841 Maple St. où est également domiciliée l’entreprise personnelle Bayberry Farm & Flower Co., propriété de Dawn Dufault.
  • La mère de Teixeira, Dawn Teixeira Dufault, travaille depuis longtemps sur les questions relatives aux anciens combattants, notamment pour le compte du Commonwealth du Massachusetts, et a été PDG national de Students Against Destructive Decisions (SADD), selon sa page LinkedIn.

    Dawn, la mère de Teixeira, a confirmé que son fils était membre de la garde nationale aérienne, qu’il travaillait depuis peu en équipe de nuit sur une base à Cape Cod, et qu’il avait changé de numéro de téléphone ces derniers jours.
  • Le beau-père de Teixeira, le sergent-chef Thomas P. Dufault, « a pris sa retraite de la 102e escadre de renseignement après 34 ans de service honorable lors d’une cérémonie qui s’est tenue le 6 avril 2019 à la base conjointe de Cape Cod, dans le Massachusetts », selon la légende d’une série de photos militaires.

    Selon le Cape Cod Times, Tom Dufault, et son demi-frère, Alex Dufault, travaillaient également à la base conjointe de Cape Cod, a déclaré James Dufault, le demi-oncle de Jack Teixeira, au journal.

Un message publié sur Facebook par la 102e escadre de renseignement, dont le quartier général se trouve à la base de la Garde nationale aérienne d’Otis, à Cape Cod, félicitait un individu portant le même nom pour sa promotion au rang d’aviateur de première classe en juillet dernier.

« Ce type est chrétien, anti-guerre, et voulait simplement informer ses amis de ce qui se passait », a déclaré une connaissance. « Dans notre groupe, il y a des gens qui sont en Ukraine. Nous aimons les jeux de combat, nous aimons les jeux de guerre ».

  • Tyler Ellinwood, 24 ans, un habitant de North Dighton qui est allé au lycée avec Teixeira, a déclaré à Insider que Teixeira « ne traînait essentiellement qu’avec des enfants qui étaient très enthousiastes à l’idée de s’engager dans l’armée après le lycée ».

Teixeira a aussi un côté plus sombre. Dans une vidéo vue par le Washington Post, OG est vu dans un stand de tir avec un gros fusil, proférant des insultes raciales et antisémites devant la caméra.

Tom Nichols, du journal The Atlantic, qui a lui-même bénéficié d’une habilitation de sécurité pendant 35 ans, a déclaré dans un tweet :

« J’espère que ce type n’est pas l’auteur de la fuite, parce que je vais avoir des questions sur la façon dont un gars de la Mass Air Guard a obtenu des images de briefing du CJCS destinées au président des chefs d’état-major interarmées ».

Réactions embarrassées de l’administration Biden

Lors d’une brève intervention devant les journalistes au siège du ministère de la Justice, le procureur général Merrick Garland a déclaré que Teixeira a été arrêté « sans incident », et qu’il est accusé de « retrait, conservation et transmission non autorisés d’informations classifiées relatives à la défense nationale ». Il n’a pas répondu aux questions.

Le président Biden, qui s’est exprimé en Irlande jeudi, a déclaré aux journalistes que l’enquête était « sur le point d’être résolue ».

Ce qui attend Teixeira

Teixeira pourrait être inculpé pour violation de la loi sur l’espionnage. Au maximum, les procureurs pourraient demander une inculpation pour chaque document qu’il a divulgué, qui pourrait être assorties d’une peine de 10 ans d’emprisonnement.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous