Publié par Magali Marc le 9 avril 2023

Hunter Biden a exposé ses dernières peintures dans une galerie de New York, alors qu’une enquête est en cours sur ses relations d’affaires. Le fils du président a présenté ses dernières œuvres dans le cadre de l’exposition intitulée “Bridging the Abstract”, à la galerie Georges Bergès, dans le quartier de Soho. M. Biden a présenté trois œuvres – dont le prix s’élève à 85 000 dollars chacune – pour cette exposition collective qui présente des œuvres d’artistes émergents et d’icônes historiques du mouvement de l’art abstrait.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Wendell Husebø, paru sur le site de Breitbart, le 7 avril.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre






*************************

Hunter expose 3 nouvelles peintures et reçoit des critiques peu favorables

Hunter Biden a présenté, jeudi le 6 avril à New York, trois nouvelles peintures qui ont reçu un accueil mitigé.Une cinquantaine de personnes, dont des amateurs d’art et des critiques, ont assisté à l’exposition “Bridging the Abstract” [NdT: Faire le pont dans l’Art Abstrait] organisée par Hunter dans la galerie Soho de son marchand d’art.

Les personnes présentes ont pu admirer les peintures de grande valeur, vendues 85 000 dollars chacune. Le prix des œuvres de Hunter a oscillé entre 75 000 et 500 000 dollars tout au long de sa courte carrière. Une personne autorisée à voir les œuvres a déclaré au New York Post que les dernières œuvres de Hunter étaient “affreuses”.

« Je pense que les deux à droite quand vous entrez sont affreuses », a déclaré l’homme qui a refusé de donner son nom.

Les nouvelles œuvres d’art de Hunter contrastent avec ses formes antérieures.

Tandis qu’il peignait auparavant des contours lumineux et fluides avec des finitions brillantes, le style des œuvres récentes de Hunter semble plat et immobile, avec des formes géométriques mal placées sur des grandes toiles.

Hunter bidens new art is on display at Georges Bergès gallery in soho on Thursday. (Daniel William McKnight)

Cette rupture stylistique soulève la question de savoir si l’artiste novice est capable de développer une forme reconnaissable qui attirera les collectionneurs. Un collectionneur de Georgetown, qui a demandé à rester anonyme par crainte de représailles, a déclaré à Breitbart News que l’art de Hunter est “proche” du style qu’il apprécie, mais qu’il semble « provenir de quelqu’un qui cherche son style ».

Il a déclaré:

Dans le monde de l’art contemporain, un modèle déroutant est apparu : des artistes produisent des œuvres à prix élevé mais ostensiblement sans inspiration.(…) Un personnage énigmatique, Hunter Biden, personnifie cette énigme, en produisant des œuvres monotones qui privilégient l’attrait commercial au détriment du spectre brillant de l’originalité.

Le marchand d’art de Hunter, Georges Bergès, qui a déjà été accusé d’agression avec une arme mortelle et de “menaces terroristes”, selon les archives publiques de la police de Santa Cruz, a défendu l’art de Hunter:

Beaucoup de gens s’intéressent à ses œuvres. Les personnes les plus sérieuses du monde de l’art prennent note de son travail.

Au total, Hunter a vendu anonymement une douzaine de tableaux pour moins de 500 000 dollars, a rapporté le Washington Post en janvier.

On ne sait pas exactement combien d’argent l’art de Hunter a généré, mais les estimations suggèrent qu’il a gagné au moins cinq fois plus que ne gagne un artiste américain moyen – tout en étant un peintre débutant.

L’industrie de l’art est connue pour ses transactions commerciales douteuses.

Un rapport de la Sous-Commission sénatoriale a expliqué en 2020 comment le marché de l’art servait de vecteur au blanchiment d’argent :

L’industrie de l’art est considérée comme la plus grande industrie légale non réglementée des États-Unis. Contrairement aux institutions financières, l’industrie de l’art n’est pas soumise aux exigences du Bank Secrecy Act (“BSA”), qui impose des procédures détaillées pour prévenir le blanchiment d’argent et vérifier l’identité d’un client. Si la BSA ne s’applique pas aux transactions d’œuvres d’art effectuées par les marchands d’art et les maisons de vente aux enchères, il n’en va pas de même pour les sanctions. Aucune personne ou entité américaine n’est autorisée à faire des affaires avec une personne ou une entité sanctionnée.

Le président de la Commission de surveillance de la Chambre des représentants, le Républicain James Comer, enquête sur les ventes d’œuvres d’art anonymes de M. Hunter.

Il a déclaré à Breitbart News en novembre qu’il était sûr que les œuvres d’art vendues par M. Hunter s’étaient retrouvées en Chine, ce qui pourrait compromettre le président.

« Nous sommes sûrs à 95 % que ces œuvres d’art sont allées en Chine », a déclaré M. Comer. « Nous ne savons pas exactement où elles sont allées en Chine, mais nous allons essayer de le découvrir lorsque nous aurons le pouvoir de citer à comparaître. »

Entre-temps, la Maison Blanche a défendu l’activité artistique de M. Hunter en la qualifiant de transparente.

Le fils du président, âgé de 53 ans, est également resté inflexible face à ses détracteurs, répondant « qu’ils aillent se faire voir ! » [“f*ck’em” ] lorsqu’on lui demandait comment il comptait leur répondre.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Breitbart

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading