Publié par Jean-Patrick Grumberg le 8 avril 2023

Jeudi, l’administration de la Maison-Blanche a publié un rapport sur le retrait des troupes américaines d’Afghanistan dans lequel elle admet certaines de ses erreurs de calcul.

Le rapport est classifié et doit encore être transmis au Congrès. John Kirby, du Conseil national de sécurité, a déclaré que les Américains “s’étaient trompés dans leurs renseignements. Cela ne veut pas dire que cela n’aurait pas dû être fait – mettre fin à la guerre en Afghanistan – mais nous avons sous-estimé la force des talibans”.

Dans le résumé du rapport, qui a été déclassifié, il est indiqué – souriez, mais ne soyez pas surpris – que le prédécesseur de Joe Biden, Donald Trump, a créé les conditions dans lesquelles le retrait s’est transformé en débâcle ! Ben voyons.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







“L’administration Trump sortante a laissé l’administration Biden avec une date de sortie, mais pas de plan de mise en œuvre. Et après quatre années de négligence, des systèmes, des bureaux et des fonctions ministérielles essentielles à une sortie sûre et ordonnée sont tombés en ruine », indique le document.

Après plus de 20 ans, plus de 2 000 milliards de dollars et le soutien d’une armée afghane de 300 000 soldats, la rapidité et la facilité avec laquelle les talibans ont pris le contrôle de l’Afghanistan suggèrent qu’il n’y avait pas d’autre scénario que le maintien de la présence militaire américaine », a commenté M. Kirby.

Le retrait de l’armée américaine en août 2021 a été marqué par le chaos à l’aéroport de Kaboul, la panique et la fuite des Occidentaux et des Afghans qui ont tenté de saisir la dernière occasion de fuir vers des pays libres.

Dreuz a parfaitement documenté à l’époque, les malversations, erreurs, stupidités, décisions hâtives et en dépit du bon sens de l’administration Biden, qui ont causé des morts que les observateurs avaient prédites.

À l’heure actuelle, un régime islamique traditionnel est en place en Afghanistan, anéantissant notamment les droits des femmes et le droit à l’éducation. En revanche, le nombre d’attentats et de morts a très fortement diminué.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading