Publié par Mauricette le 7 avril 2023

Source : Vatican News

Le cardinal Koch achève un déplacement en Slovaquie

Le préfet du dicastère pour la Promotion de l’unité des chrétiens a conclu un déplacement de trois jours à Bratislava et dans d’autres villes slovaques le 30 mars dernier. Il a participé à de nombreuses rencontres œcuméniques et interreligieuses, dont un symposium à la Faculté de théologie de l’Université de Trnava sur le thème des relations entre juifs et chrétiens.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







«Aujourd’hui, nous avons tendance à dire: non, la religion est une chose privée. Bien sûr, la religion est personnelle, mais elle n’est pas privée ! Si la religion n’est pas publique, une société n’est pas capable de dialogue interreligieux, alors que ce dialogue est le fondement de la paix», a affirmé le cardinal Kurt Koch à Vatican News alors qu’il se trouvait à Bratislava au terme d’une visite de trois jours (28-30 mars). À l’issue de différentes rencontres en divers lieux de Slovaquie en tant que préfet du dicastère pour la Promotion de l’unité des chrétiens et président de la Commission pour les relations religieuses avec le judaïsme, le cardinal a participé, en dernier lieu, au Symposium organisé par la Faculté de Théologie de l’Université de Trnava dirigé par les Jésuites, sur le thème «Une synthèse de sept années de dialogue interreligieux entre les communautés juive et catholique en Slovaquie».

Éminence, vous avez participé en Slovaquie à diverses rencontres – certaines promouvant l’œcuménisme d’autres le rapport avec les communautés juives, vous êtes également allé au mémorial de la lutte pour la liberté. Que portez-vous dans votre cœur à la fin de cette visite?

Beaucoup de choses. Tout d’abord, j’ai pu visiter ce beau pays et ensuite approfondir ma connaissance des réalités œcuméniques, par exemple nous avons eu une audience avec le Métropolite Rastislav, chef de l’Église orthodoxe, une rencontre très cordiale pour approfondir cette relation. J’étais à la Faculté de Prešov pour aborder un sujet très important: comment pouvons-nous parvenir à une communion sacramentelle entre les orthodoxes et les catholiques. Il y a eu de nombreuses autres réunions avec des conseils œcuméniques, à Košice et ici à Bratislava. Je suis très impressionné par l’ampleur du dialogue entre l’Église et l’État, qui vise à approfondir la réalité de la liberté religieuse dans la société. C’est très important, car la religion est une chose publique. 

Concernant la réunion sur le dialogue entre catholiques et juifs…

Ce dialogue est le fondement de tout, parce que nous avons une relation spéciale avec le peuple juif, et il est important de l’approfondir. Je pense que le dialogue judéo-catholique contribue également à approfondir le dialogue œcuménique pour toutes les Églises et toutes les communautés qui ont des racines dans le judaïsme.

Pouvez-vous dire que la Slovaquie peut servir de laboratoire à cet égard ?

Je pense que chaque pays a sa propre tâche, car les situations et les tendances sont très différentes et chacun poursuit le dialogue à sa manière dans son pays. Cela peut également aider d’autres pays dans le cadre d’un dialogue au niveau universel, ce que nous devons faire. Sans ces dialogues au niveau régional, notre travail est très difficile. En ce sens, la contribution des dialogues œcuméniques et interreligieux est très importante, y compris dans le domaine de l’œcuménisme. Je suis très heureux que cette réalité se développe également en Slovaquie.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading