Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 avril 2023

Le Pentagone enquête sur les fuites de données relatives à la contre-offensive ukrainienne. Les plans sont apparus sur Twitter et Telegram.

Des documents de guerre classifiés détaillant les plans secrets des États-Unis et de l’OTAN pour renforcer l’armée ukrainienne en vue d’une offensive contre la Russie ont été publiés cette semaine sur les réseaux sociaux, ont déclaré de hauts responsables de l’administration Biden.

Le Pentagone enquête pour savoir qui pourrait être à l’origine de la fuite des documents, qui sont apparus sur Twitter et sur Telegram, lequel est largement accessible en Russie, bien que créé par des dissidents russes.

Certaines parties ont été modifiées par rapport au document original. Par exemple, les pertes en hommes russes ont été fortement réduites et les pertes de l’armée ukrainienne légèrement.

  • Une capture d’écran indique qu’entre 16 000 et 17 500 soldats russes ont été tués, tandis que l’Ukraine a perdu 71 500 soldats.
  • Le Pentagone et d’autres analystes ont estimé que la Russie a subi beaucoup plus de pertes, environ 200 000 morts et blessés, tandis que l’Ukraine a perdu plus de 100 000 morts et blessés.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Le New York Times écrit que les changements peuvent indiquer des tentatives de désinformation de la part de Moscou. Mais les données des documents originaux, qui sont présentées sous la forme de photos des calendriers des livraisons d’armes prévues, du nombre de troupes et d’autres plans, représentent un grave échec des services de renseignement américains dans leur tentative d’aider l’Ukraine.

Les documents n’indiquent pas de dates ou de lieux précis où l’Ukraine a l’intention de lancer une contre-offensive, mais ils présentent, par exemple, le niveau des dépenses consacrées aux installations HIMARS.

Ces documents constituent le premier succès visible des services de renseignement russes rendue publique depuis le début de la guerre.

“Nous sommes au courant des rapports et des messages publiés sur les réseaux sociaux, et le ministère examine la question”, a déclaré Sabrina Singh, porte-parole adjointe du Pentagone.

Le Pentagone est au courant, nous voilà rassurés.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading