Publié par Christian Larnet le 2 avril 2023

L’Ukraine a condamné la décision d’autoriser les joueurs de tennis russes et biélorusses à participer au tournoi de tennis de Wimbledon.

Les organisateurs du tournoi ont annoncé le 31 mars qu’ils levaient l’interdiction imposée en 2022, ouvrant ainsi la voie aux concurrents des deux pays pour participer au Grand Chelem, qui commence le 3 juillet, s’ils sont des athlètes “neutres” et s’ils respectent certaines conditions. Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a fustigé cette décision, demandant instamment à la Grande-Bretagne d’interdire l’entrée aux participants des deux pays.

“La décision de Wimbledon d’autoriser la participation des joueurs russes et biélorusses est immorale”, a déclaré M. Kuleba sur Twitter.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Wimbledon a déclaré l’année dernière que l’exclusion des joueurs des deux pays était la seule option viable dans le cadre des orientations fournies par le gouvernement britannique.

Cependant, les conditions de cette année comprennent l’interdiction des “expressions de soutien à l’invasion de l’Ukraine par la Russie” et l’interdiction de l’entrée des joueurs “recevant un financement de l’État russe et/ou biélorusse”.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading