Publié par Gaia - Dreuz le 14 avril 2023

Le géant pharmaceutique Moderna a pour objectif d’introduire des vaccins contre le cancer, les maladies cardiaques et d’autres maladies mortelles d’ici 2030, a déclaré lundi un porte-parole de l’entreprise.

Un rapport de CNBC a confirmé les remarques de Paul Burton, directeur médical de la société, qui a salué la “formidable promesse” des études sur les vaccins lors d’une interview accordée au Guardian samedi. Certains chercheurs ont déclaré que 15 années de progrès avaient été condensées en 12 à 18 mois grâce aux innovations apportées par le vaccin à ARNm COVID-19 de l’entreprise, qui a permis de sauver des vies.

“Je pense que nous aurons des thérapies basées sur l’ARNm pour des maladies rares qui étaient auparavant impossibles à traiter, et je pense que dans dix ans, nous approcherons d’un monde où l’on pourra vraiment identifier la cause génétique d’une maladie et, avec une relative simplicité, aller la modifier et la réparer en utilisant la technologie basée sur l’ARNm”, a déclaré M. Burton.

Les vaccins à ARNm COVID-19 fonctionnent par injection d’un code génétique pour la protéine spike qui recouvre la surface du coronavirus. Ce code, l’ARNm, est enfermé dans une petite boule de graisse et ordonne aux cellules de l’organisme de fabriquer des copies inoffensives de la protéine spike qui entraînent le système immunitaire à reconnaître le vrai virus.

Moderna utilise cette méthode pour mettre au point des vaccins ciblant différents types de tumeurs. En février, la Food and Drug Administration des États-Unis a accordé à l’implant anticancéreux de la société la désignation de thérapie révolutionnaire, ce qui signifie que son examen réglementaire sera accéléré après les succès obtenus sur les patients atteints de mélanome.

Ce statut a également été accordé en janvier à un vaccin contre le virus respiratoire syncytial (VRS), qui s’est révélé efficace à 83,7 % pour prévenir au moins deux symptômes, comme la toux et la fièvre, chez les adultes âgés de 60 ans et plus.

“Nous disposerons de ce vaccin, qui sera très efficace et permettra de sauver des centaines de milliers, voire des millions de vies. Je pense que nous serons en mesure d’offrir des vaccins anticancéreux personnalisés contre de multiples types de tumeurs à des personnes du monde entier”, a déclaré M. Burton.

“Je pense que ce que nous avons appris ces derniers mois, c’est que si vous pensiez que l’ARNm était réservé aux maladies infectieuses ou au COVID, il est désormais prouvé que ce n’est absolument pas le cas”, a-t-il déclaré au journal.

“Elle peut être appliquée à toutes sortes de maladies ; nous travaillons sur le cancer, les maladies infectieuses, les maladies cardiovasculaires, les maladies auto-immunes et les maladies rares”, a-t-il ajouté.

Burton a également déclaré qu’un seul vaccin pouvait couvrir une série de maladies respiratoires différentes, y compris le COVID, la grippe et le VRS.

Moderna a déclaré avoir commencé à développer sa plateforme technologique d’ARNm en 2010, ce qui a aidé la société à produire rapidement son vaccin COVID-19 après l’arrivée de la pandémie au début de 2020.

À la fin de l’année, les autorités réglementaires américaines ont autorisé l’utilisation des vaccins de Pfizer et de Moderna après que la recherche clinique a montré que les deux produits étaient très efficaces, faisant de ces sociétés des noms familiers.

Source : Times of Israel

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Gaïa pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading